La Région lance sa stratégie pour la forêt et le bois

L’adoption, ce 23 novembre, d’une stratégie régionale valorisant le potentiel de la filière bois et de la forêt francilienne aura de nombreuses retombées positives. Parmi elles, la création de 3.000 emplois d’ici cinq ans et un impact majeur dans la lutte contre le changement climatique.

Le potentiel de la filière bois de la forêt francilienne est largement sous-exploité : seuls 20% de son accroissement biologique sont prélevés chaque année, 40% si l’on prend en compte l’autoconsommation. La Région Île-de-France a donc décidé de s’emparer du sujet en se dotant d’un cadre stratégique qui valorisera ce potentiel, élaboré en concertation avec les acteurs de la filière : elle a adopté ce 23 novembre sa nouvelle Stratégie pour la forêt et le bois 2018-2021.

 

Une stratégie, 5 objectifs

L’enjeu est double. La Stratégie francilienne pour la forêt et le bois 2018-2021 doit permettre aux forêts franciliennes de rester des lieux de sports et de loisirs privilégiés et, dans le même temps, d’atteindre des objectifs ambitieux en termes de stockage de bois ou de création d’emplois, notamment.

5 axes d’action ont ainsi été déterminés : 

  • dynamiser et territorialiser la gestion forestière,
  • structurer la filière forêt-bois à l’échelle régionale et interrégionale,
  • stimuler le marché de la construction bois,
  • rapprocher la recherche, l’enseignement et le marché,
  • faire de l’Île-de-France une région exemplaire, et ce, notamment, grâce à l’utilisation du bois pour la construction et la réhabilitation de son parc de bâtiments.

 

De nombreuses retombées positives

Ces actions impulseront une dynamique sans précédent en Île-de-France. Elles généreront également des retombées positives comme le développement de nombreuses entreprises, la création de plus de 3.000 emplois dans la filière francilienne d’ici à 2021, sans oublier les répercussions en matière de formation et d’insertion professionnelle pour les jeunes. 

Un cluster bois-biosourcés de dimension européenne sera également créé. Il contribuera directement à la compétitivité de la filière en facilitant les échanges entre les acteurs de la recherche, de l’enseignement, les organismes de formation et les start-up qui développent de nouveaux produits et usages du bois.

Enfin, cette stratégie – qui entend optimiser les effets de stockage de carbone dans les produits bois – participera activement à la lutte contre le changement climatique.

Photo : © Rafaël Trapet/Picturetank

La Région a tracé une feuille de route ambitieuse pour la trajectoire écologique de la Région, pour les territoires et ceux qui y vivent.

Article

La Région organise ce 16 juin les Assises de la forêt et du bois afin de lancer une réflexion avec les acteurs du secteur. 25% du territoire francilien est actuellement recouvert de forêt, selon l'Institut d'aménagement et d'urbanisme.