18 mai 2016

Des voies de bus impénétrables sur le plateau de Saclay

Depuis 2000, des voies strictement réservées aux bus ont vu le jour sur le plateau de Saclay, entre Massy et Saint-Quentin-en-Yvelines, avec le soutien de la Région Île-de-France. La dernière a été mise en service en avril 2016. Ces infrastructures permettent d’améliorer la ponctualité.

Une troisième voie de bus pour le plateau de Saclay

Sur le plateau de Saclay (78-91), le bus est en son royaume. Voilà une quinzaine d’années qu’on lui déploie le tapis rouge, ou plutôt un ruban gris rien que pour lui. Tout a commencé en 2000 avec l’ouverture d’une première voie réservée  entre Saint-Quentin-en-Yvelines et Magny-les-Hameaux (78), suivie d’une seconde en 2009, entre Massy et l’école Polytechnique, à Palaiseau (91). Le 4 avril 2016, une troisième, reliant cette fois Polytechnique au carrefour de Saint-Aubain (91), est venue étendre ce domaine réservé sur lequel règne l’Express 91-06 Massy – Saint-Quentin, qui dessert un territoire comptant 15.000 emplois, 14.000 étudiants et 10.000 habitants.

Plus de confort, moins de stress 

À son bord, les voyageurs  (37.000 en moyenne en semaine du lundi au vendredi) sont comme dans un tramway. Pas de freinages intempestifs, une halte systématique à tous les arrêts, des feux tricolores qui se mettent au garde à vous aux intersections pour stopper les voitures et des paysages qui s’égrènent paisiblement. Pour Merbouh, l’un des conducteurs de la ligne, « c’est beaucoup moins stressant qu’un bus de ville classique ». Même son de cloche chez Fiolyne, étudiante à l’IUT d’Orsay (91) qui apprécie « le confort » que procure un tel aménagement. Autre avantage mis en avant cette fois par Loïc, ancien président de l’association pour l’amélioration des transports du plateau de Saclay, « la ponctualité ». Si les gains de temps sont marginaux, le système des voies dédiées « confère plus de sérénité car les horaires sont fiables », témoigne-t-il.

Un dernier tronçon prévu pour cet été

Il n’y a pas que les passagers du bus qui peuvent se satisfaire de cette chaussée apaisée. Les cyclistes et les piétons aussi y trouvent leur compte. Des voies ont été créées spécialement pour eux le long de celles réservées au bus. À noter qu’un dernier tronçon sera inauguré cet été entre le carrefour de Saint-Aubin et le Christ de Saclay (91). Le bus n’a pas fini d’être chez lui sur le plateau Saclay.