@iledefrancefr

@GroupeLaPoste Bonjour, suivez-nous désormais sur le compte officiel @iledefrance. Merci ;)
@93600INFOS Bonjour, suivez-nous désormais sur le compte officiel @iledefrance. Merci ;)

Envoyer un tweet

La démarche « open data »

Qu'est-ce que l’« ouverture » de jeux de données publiques ? Pourquoi la Région Île-de-France et d'autres collectivités s’engagent-elles dans cette démarche ?

L'« open data » ou l'ouverture des données publiques

Partout en Europe, les États et les collectivités locales s’engagent dans l’« ouverture » de leurs jeux de données publiques.

La libération des données publiques est une conséquence de la volonté de transparence de l’action administrative et de l’accessibilité des informations publiques. Cette démarche a pris une dimension politique initialement outre-Atlantique, et a été médiatisée sous l’expression anglophone « Open Data ». Ce mouvement a ensuite gagné la France avec l’ouverture de plusieurs plateformes de jeux de données (Région PACA, Rennes Métropole, les villes de Nantes, Toulouse, Montpellier, Paris, Brocas, Coulommiers, Longjumeau et Saint-Quentin, les départements de Gironde, de Saône-et-Loire, Loir-et-Cher, et des Hauts-de-Seine) et la création de la plate-forme étatique data.gouv.fr gérée par EtaLab.

De quoi s’agit-il ?

  • De mettre à disposition des citoyens, des entreprises, des chercheurs, des associations et même, des autres acteurs publics, les données brutes que les collectivités produisent dans leur activité quotidienne : informations géographiques, statistiques, localisation des services, textes réglementaires, budget, et compte administratif, études, mesures, barèmes, informations transports, annuaires, etc.
     
  • D'en permettre la libre réutilisation par d'autres logiciels, applications et services.
     
  • De représenter à travers la visualisation de la donnée (data visualisation), ces données sous des formes diverses, sur de la cartographie afin que le citoyen appréhende et visualise plus aisément les politiques publiques.

 

Les objectifs de la démarche d’« Ouverture des données et contenus publics» de la Région Île-de-France

Vers plus de transparence

  • Permettre aux Franciliens via une plateforme accessible par le site internet de la Région, de mieux connaître et comprendre les politiques publiques menées par la Région et le mode de fonctionnement de l’action publique à travers la mise à disposition de données brutes. Ces données proviennent tant de l’institution, que de ses partenaires et organismes associés, des autres collectivités régionales, ou encore de données privées ayant une dimension régionale;

Vers plus de participation

  • Stimuler l’activité économique du territoire francilien par la réutilisation des données et contenus pour créer de nouveaux services issus de l’Ouverture de la donnée via le lancement d’appels à projets ou de concours
     
  • Développer à terme la participation et le dialogue avec les citoyens dans une démarche de coproduction et d’amélioration tant de la donnée que des services issus de cette démarche et d’autre part en animant le territoire via des événements locaux de sensibilisation et de production de données organisés ou labellisés par la Région avec ses partenaires dans ce domaine(Wikipédia, OpenStreetmap,...) tant auprès du grand public, des collectivités territoriales que des innovateurs.

Vers plus de valorisation

  • promouvoir les politiques publiques via la libération des données et contenus publics à travers des outils de visualisation de données, en présentant sur la plateforme l’ensemble des services et applications développés à partir de cette mise à disposition de données mais aussi en faisant de la Région une institution de référence internationale en organisant une conférence annuelle sur le sujet.

La Région participera activement aux réflexions nationales en cours à travers « Opendata France » pour favoriser la mise en cohérence des données pour une meilleure réutilisation ainsi que sur la nature des licences à mettre en œuvre. Concernant ce dernier point, la Région a adopté  dans un premier temps, la licence mise en œuvre par l’EtaLab, le portail des données du gouvernement.

La Fonderie, agence numérique régionale, accompagne la Région et ses partenaires dans cette démarche d’ouverture des données et des contenus.

Appli web

Plateforme d'ouverture des données publiques

Attention : ces résumés ne sont en aucun cas des contrats de licence en soit mais uniquement des éléments informatifs, seul les textes complets des contrats de licence font foi.