L'action régionale en matière de culture

La Région entend favoriser l’émergence de nouveaux talents, y compris au lycée, et soutient les pratiques artistiques sur l’ensemble de son territoire…

L’ambition de la Région Île-de-France en matière de culture est d’en faire le ciment du territoire. La Région s’engage à lutter contre la désertification culturelle en garantissant l’égalité territoriale dans l’attribution des subventions. Elle mène des actions de rééquilibrage des politiques culturelles pour qu’elles bénéficient à tous les Franciliens. Elle soutient la création, la professionnalisation et la synergie entre les acteurs. 95 M€ y sont consacrés en 2019, dont 42,5M€ d’investissements.  Un budget global en augmentation de 14% et des investissements plus que doublés depuis 2015.

Une Nouvelle  stratégie culturelle votée le 13 septembre 2016

Un engagement pris en 2015 : accroître le budget culture de 20% 2021 et une ambition claire : la culture partout et pour tous et un soutien à tous les secteurs culturels : patrimoine, cinéma, télévision, théâtre, livre, jeux vidéo.

4 priorités : 
► Amplifier le soutien à la création et aux industries culturelles et créatives
► Favoriser l’émergence des jeunes talents
► Encourager l’éducation artistique et culturelle
►Mieux valoriser et promouvoir le patrimoine et l’architecture culturelle

L’Île-de-France, leader français de l'audiovisuel

L’Île-de-France concentre près de la moitié des emplois du secteur culturel de l'Hexagone (300.000 emplois) loin devant les régions Auvergne-Rhône-Alpes (10%), Occitanie, Nouvelle Aquitaine et Paca (7%). Elle produit 21Mds€ de richesse culturelle par an. On trouve en Île-de-France 36 % des établissements culturels français.

La région bénéficie d’un écosystème favorable : présence de talents, tissu entrepreneurial, pôles de formation, accès aux financements, événements, réseaux et elle se singularise par une forte implantation des activités cinématographiques, de l'audiovisuel et du multimédia. Un dynamisme qui en fait la 1re région française du cinéma et la place au niveau de métropoles telles que Londres ou New York.

C'est notamment la région leader pour les tournages de films et de séries avec 50% des tournages effectués chaque année dans l'Hexagone qui y sont organisés. Le secteur de l'audiovisuel et du cinéma regroupe à lui seul 130.000 emplois et le budget cinéma et audiovisuel régional 2018 s'élève à 20,5 M€. Elle développe dans ce sens le Campus des métiers et des qualifications spécialisées dans la création numérique (75, 92, 93) et en particulier la filière scénaristes.  

Avec son tissu de 307 entreprises spécialisées, soit 30% du total français, l'Île-de-France est aussi la région n°1 pour l'édition de jeux électroniques et vidéo. La création numérique est au cœur de l’ambition culturelle régionale. Des partenariats sont engagés avec des lieux de création comme le Cube à Issy-les-Moulineaux (92).

Faire éclore les talents pour devenir la première métropole culturelle d’Europe

La création francilienne est riche. La Région soutient les artistes et toutes les formes de pratiques artistiques : le spectacle vivant, les arts plastiques, les arts numériques, le cinéma, le secteur du livre (aides aux libraires et éditeurs indépendants…), les musiques actuelles (soutien aux salles de concert, aux événements…)…
Le fonds régional des talents émergents (FoRTE), voté en juillet 2017, est doté de 1 M€. Il permet d'accorder une bourse de 2.500€ par mois pendant 10 mois à 40 jeunes créateurs par an dans le domaine de la musique, de la danse ou du spectacle vivant, des arts plastiques ou en cinéma et audiovisuel.

Les lycées, portes d’entrée de la culture

Les lycéens doivent avoir accès à la pratique artistique, à la connaissance et au contact avec les œuvres. Culture et éducation doivent être de puissants remparts contre les extrêmes. Arts plastiques, musique, photographie, théâtre… Chaque lycée et CFA devrait disposer d’une activité culturelle interne proposée dans l’offre culturelle de la Région. De nombreux projets sont développés dans les établissements, avec l’aide de structures régionales, des professionnels du secteur et des artistes soucieux d’expliquer leur démarche :

Cinéma et audiovisuel

Dans ce domaine, la Région développe des programmes éducatifs et culturels pour aider les jeunes à décoder l’image animée et développer leur esprit critique. Le dispositif Lycéens et apprentis au cinéma s’inscrit dans un partenariat avec le Centre national du cinéma et de l'image animée CNC. Les ciné-débats organisés dans les lycées avec des volontaires en service civique, pour donner aussi aux jeunes le goût du cinéma dans toute sa richesse.

Livre et lecture

En 2018, la Région a lancé les Leçons de littérature : 100 rencontres avec des écrivains dans les lycées d’enseignement général, technologique, professionnel ou agricole du territoire francilien, pour parler lecture et littérature. Les résidences d’auteurs entrent aussi dans ce besoin de transmission et d’ouverture aux pratiques de lecture et d’écriture. Dans cette lignée, le Prix littéraire des lycéens, apprentis et stagiaires de la formation professionnelle propose chaque année à 1200 jeunes, 40 classes d’aller à la rencontre de la littérature contemporaine et de se retrouver à l’occasion du salon Livre Paris pour élire leur ouvrage préféré et confronter leurs expériences. Avec 500 librairies, la Quinzaine de la librairie est enfin une occasion de découvrir la diversité éditoriale et le métier de libraires. A cette occasion la Région offre des chèques-lire de 18 € aux lycéens.

Spectacle vivant 

Chaque année 500 projets sont financés par la Région dans les lycées autour du spectacle vivant.Tous à l’orchestre avec  l'Orchestre national d'Île-de-France (Ondif) ce sont des concerts de musique de chambre dans les lycées, des concerts participatifs, des ateliers de composition, des répétions générales ouvertes…
Depuis 2017, la Région s’associe au Festival Rock en Seine avec l’initiative Première Seine. Les groupes de lycéens sélectionnés bénéficient d’un coaching, de prestations live dans des lieux partenaires et se produisent le jour du festival.

Arts visuels 

Flash Collection est un projet inédit créé en 2016 par la Région avec le Fonds régional d’art contemporain (FRAC). Il s’agit de faire entrer l’art contemporain dans les lycées de façon itinérante. Des visites et interventions complètent ce temps de découverte.

Patrimoine et architecture

La Région conduit actuellement une étude sur le patrimoine de ses lycées. Le programme Il était une fois mon bahut consiste à mener des projets autour de l’histoire, l’architecture et la mémoire dans les lycées.

Valoriser le patrimoine francilien

Le patrimoine francilien est générateur de ressources économiques et d'emplois. On estime qu’1€ investi génère 70€ de retombées économiques, avec des recettes qui s’élèvent à environ 5 Mds€. Au total, on recense 126.000 emplois liés au patrimoine en Île-de-France. Il contribue à faire de l'Île-de-France la 1re destination touristique du monde. C'est aussi un facteur d'appropriation du territoire par ses habitants. 

La Région protège et préserve (entretien et rénovation) désormais le patrimoine francilien ni classé, ni inscrit au titre des Monuments historiques. Des bâtiments comme les maisons d’artistes, les lavoirs, les écoles, les fontaines, d’anciennes usines, qui bénéficient de moins d’aides publiques alors qu’ils participent largement à la qualité du paysage francilien. Le label « Patrimoine d’intérêt régional », permet de développer l’attractivité touristique de l’Île-de-France et de révéler un patrimoine méconnu, en mettant en place des parcours axés sur des thématiques fondatrices de l’histoire régionale.

Soutenir les lieux de diffusion de la culture et les rendez-vous incontournables

La culture en Île-de-France, ce n’est pas seulement Paris et la petite couronne. Elle soutient les établissements culturels qui maillent l'Île-de-France (conservatoires, bibliothèques, théâtres, cinémas, salles de concerts…). Elle s’attache aussi à faire vivre les librairies indépendantes qui dynamisent la vie économique de quartier et offrent à la littérature une vitrine de choix, accessible à tous. Pour une diffusion sur tout le territoire, notamment en grande couronne, la Région finance l’installation de nouveaux lieux culturels et encourage de nouveaux modes de diffusion et d’itinérance, comme les « boîtes à livres » installées dans les gares.

La Région contribue à des événements à fort rayonnement (salon de la presse jeunesse à Montreuil, Série Séries rendez-vous européen des séries, Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-saint-Denis ...). Elle apporte aussi son soutien financier à de nombreux événements lors de la période estivale : expositions d'art contemporain au Frac, festivals de musique Ferté JazzSolidays ou Rock en Seine, spectacle vivant

Trois opérations incontournables ont été créées en 2017 et reconduites : L'Île-de-France fait son cinéma dans 8 îles de loisirs et au Parc naturel régional du Vexin (95), L'Île-de-France fête le théâtre, dans quatre îles de loisirs et Jardins ouverts dans plus de 200 jardins franciliens.
 

Tags

Une offre culturelle renouvelée au bénéfice de tous les territoires et plus d’égalité entre les Franciliens. Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, a présenté la nouvelle stratégie culturelle régionale, ce 13 septembre. L’Île-de-France abrite près de la moitié des artistes et des professionnels de la culture français.

Théâtre, arts de la rue et de la piste, musiques actuelles… Le spectacle vivant est un secteur majeur pour la création francilienne. La Région a décidé, ce 10 mars, d'en améliorer la diffusion sur le territoire en simplifiant ses aides.

Alors que 50% des tournages français ont lieu en Île-de-France, où ils génèrent plus de 130.000 emplois, la Région a augmenté dès 2017 son soutien au secteur cinéma-audiovisuel. Elle consacre 20,5 M€ par an à des productions ciné et TV, mais aussi à des festivals, des scénaristes ou encore l’équipement de salles indépendantes. Les chiffres et les infos clés.

Une aide accrue à la création littéraire, une intensification du soutien économique au secteur, le développement des projets en grande couronne… La Région recentre ses efforts pour une politique du livre plus ambitieuse au bénéfice de tous les Franciliens et de tous les territoires.