11 mai 2016

Crise du logement : la Région et les maires se mobilisent pour construire en Île-de-France

Valérie Pécresse a réuni ce 11 mai 2016, au siège du Conseil régional, les maires d’Île-de-France pour leur proposer de travailler ensemble en faveur de la construction de logements. En présence de Geoffroy Didier, vice-président chargé du logement, et de Didier Bariani, vice-président chargé du Grand Paris, la présidente a rappelé la mobilisation de l’exécutif régional pour résoudre la crise du logement.

Construire 70.000 logements par an en Île-de-France pour résoudre la crise du logement

Alors que se loger est la préoccupation principale de neuf Franciliens sur dix, et que la pénurie de logements est chronique, Valérie Pécresse a rappelé la nécessité absolue de construire au moins 70.000 logements par an en Île-de-France afin de répondre à la crise du logement. Pour cela, la présidente de la Région a réitéré son souhait de travailler main dans la main avec les maires d'Île-de-France. « J’ai la conviction profonde que la Région peut et doit être facilitatrice, en accompagnant tous les maires d’Île-de-France qui souhaitent s’engager dans une politique ambitieuse et harmonieuse de construction de logements », a-t-elle affirmé. Dans cette perspective, elle a identifié trois leviers d’actions.

Identifier et libérer le foncier disponible

S’il y a moins de foncier disponible en Île-de-France que dans les autres régions, Valérie Pécresse a rappelé qu’elle a tenu à prendre la présidence de l’établissement public foncier d’Île-de-France (EPFIF) pour pouvoir y impulser une gestion plus dynamique et accélérer les programmes de construction sur tout le territoire. Elle a également rappelé vouloir montrer l’exemple en mobilisant le foncier régional, notamment celui à proximité des lycées qui sont la priopriété de la Région. La présidente s’est engagée à fournir une cartographie des lycées aux maires afin d’avoir leur accord quant à l’utilisation de ces terrains. De même, la RATP et la SNCF recensent actuellement leur foncier disponible autour de toutes les gares d’Île-de-France pour y construire des logements.

Construire 100 nouveaux quartiers innovants et écologiques

Valérie Pécresse a également présenté le plan régional de création de 100 nouveaux quartiers innovants et écologiques, doté de 235 millions d’euros, pour mettre fin à la crise du logement, aussi bien en zone urbaine que dans les territoires ruraux. L’objectif étant d’accompagner les maires dans l’aménagement de nouveaux quartiers réunissant logements nouveaux, de l’activité économique et des services de proximité tout en ayant un fort contenu écologique et innovant : utilisation d’éco-matériaux, recours aux énergies renouvelables, circulations douces, réduction des consommations d’eau et de déchets, préservation de la biodiversité, etc.

« Dessine-moi le Grand Paris de demain »

Enfin, le troisième levier pour lutter contre la crise du logement consiste en un appel à projets innovants de développement urbain, architectural, et paysager, intitulé « Dessine-moi le Grand Paris de demain », et qui couvrira l’ensemble du territoire francilien. Sept thématiques ont ainsi été retenues : inventer les campus universitaires et de recherches de demain ; réaménager les bords de la Seine, la Marne et l’Oise ; revégétaliser l’Île-de-France ; dessiner et concevoir les éco-quartiers de demain ; imaginer la Smart-région; recoudre le territoire en intégrant mieux les réseaux routiers et ferrés au paysage francilien ; repenser les entrées de villes, notamment de Paris. Les maires sont invités à identifier les territoires susceptibles de rentrer dans cet appel à projets d’ici le mois de juin.

Téléchargez le discours de Valérie Pécresse,
lors de la réunion des maires d'Île-de-France sur la politique du logement
(11 mai 2016)