À Créteil-Pompadour, un train peut cacher un bus

La rédaction
Depuis le 15 décembre, une nouvelle gare a été mise en service à Créteil qui vise à faciliter le passage d'un mode de transport à l'autre.

Une gare, ce n'est pas fait que pour les trains. La toute nouvelle gare de Créteil-Pompadour (94), qui remplace celle de Villeneuve-Prairie, montre l'exemple. Mise en service depuis le 15 décembre, elle offre de nombreuses correspondances avec le réseau de transports en commun. Elle donne ainsi accès à la fois au RER D et à plusieurs lignes de bus (le Trans Val-de-Marne, le Noctilien N71...), tout en étant pensée pour faciliter la circulation des piétons et des cyclistes.

Ce chantier, qui aura duré trois ans, aura coûté 37 millions d'euros financés à 65% par la Région, 19% par le conseil général du Val-de-Marne et 16% par l'État.

Mais ce type de pôle mutimodal, conçu pour recevoir tous les types de mobilités tout en facilitant la vie des voyageurs, est au cœur du projet du Nouveau Grand Paris. Ce dernier prévoit en effet  la construction de 72 nouvelles gares afin d'accueillir les lignes de métro du futur Grand Paris Express. L'objectif est qu'en 2030, neuf Franciliens sur 10 soient situés à moins de deux kilomètres d'une gare.

À noter qu'une exposition sur l'identité de ce nouveau réseau de transport s'est ouverte le 17 décembre jusqu'au 2 mars au Pavillon de l'Arsenal à Paris 4e.

Photo : © Jean-Yves Bruneau/Picturetank

.

 

Tags

Enquête

Les nouvelles technologies sont en train de modifier en profondeur l'univers de la mobilité. La preuve par l'exemple.