7 novembre 2019

CP - Entretien entre Valérie Pécresse et Ali Dolamari, Représentant en France du Gouvernement régional du Kurdistan irakien

Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France et Jérôme Chartier, 1er Vice-président chargé de la Stratégie institutionnelle, du Grand Paris et des Relations internationales ont reçu ce jour Ali Dolamari, Représentant en France du Gouvernement régional du Kurdistan irakien. Ils étaient accompagnés des présidents de groupe suivants : Béatrice Lecouturier, présidente du groupe du Centre et des Démocrates ; Ghislaine Senee, présidente du groupe Alternative Ecologiste et Sociale ; Céline Malaise, présidente du groupe Front de gauche- parti communiste français et République et Socialisme ; Mustapha Saadi, élu du groupe UDI, qui représentait le président Jean-François Vigier ; Pierre Kanuty, élu du groupe Ensemble l'IDF, représentait la présidente Nadège Azzaz ; Hadrien Laurent, directeur de cabinet du groupe RCDEC, représentait le président M. Eddie Ait),

Au cours de cet entretien Valérie Pécresse a exprimé, à nouveau, - au nom de la Région Île-de-France - tout son soutien aux populations Kurdes et a rappelé l'engagement fort de la Région en faveur des minorités persécutées. En octobre dernier, la Région Île-de-France avait d'ores et déjà adopté à l'unanimité des groupes politiques (abstention du Rassemblement National) une motion réaffirmant son soutien aux populations Kurdes, suite à l'offensive de la Turquie contre les Kurdes dans le Nord-Est de la Syrie, le 9 octobre dernier. Elle a aussi rendu hommage aux alliés kurdes qui ont joué un rôle décisif dans la lutte contre le démantèlement de l'Etat islamique, base arrière des djihadistes ayant perpétré plusieurs attentats en Île-de-France.

 

En parallèle, devant l'urgence de la situation et la détresse des populations, et en raison de la difficulté pour les ONG d'acheminer l'aide humanitaire sur la zone de conflit, la commission permanente de la Région Île-de-France a, sur proposition de l'exécutif régional, voté une aide d'urgence de 50 000 euros pour permettre à l'association ACTED d'apporter des besoins de première nécessité aux réfugiés. Cette aide de la Région Île-de-France permettra d'assurer la distribution en eau et la diffusion de kits d'hygiène et de kits pour bébé, dans le camp de Bardarash.

 

La Région Île-de-France, à travers son soutien aux Chrétiens d'Orient et aux minorités persécutées avait également déjà financé plusieurs équipements au Kurdistan irakien, tel qu'une école à Karemlash.