Publié le 13 mai 2020

Covid-19 : les start-up franciliennes se réinventent

Solidarité start-up covid

Cocons à sieste pour le repos du personnel soignant et création d’activités en ligne pour fédérer les équipes de télétravailleurs… Les start-up du programme Pépite Start’up Île-de-France ont fait preuve d’originalité pour renouveler leur activité durant la crise sanitaire.

Pépite Start’up Île-de-France pour faire des étudiants des entrepreneurs

Développer l’entrepreneuriat étudiant, tel est l'objectif du programme Pépite Start’up Île-de-France, mis en place en 2017 par la Région. Impliquant des Pépite Pôles étudiants pour l’innovation, le transfert et l’entrepreneuriat (Pépite), cet accompagnement intensif de 6 mois au sein de Station F permet de transformer des projets en entreprises. Chacun d'eux bénéficie de 27.000 euros d'aide en moyenne. Plus d'infos.

Le secteur de l’événementiel étant fortement frappé par la crise sanitaire, 2 start-up lauréates du programme Pépite Start’up Île-de-France (voir encadré) ont adapté leur activité en proposant des services innovants :

  • Nap&Upbénéficiaire des fonds Région Pépite de l'Université PSL en 2018, qui démocratise la pratique de la micro-sieste en entreprise.
  • IdeAll, issue de la dernière promotion Pépite Start’up Île-de-France, qui organise des événements pour les entreprises et les particuliers.

Nap&Up : des cocons à sieste pour les soignants

Nap&Up propose ses micro-siestes en entreprise depuis 3 ans dans des « cocons » qui s’adaptent à tous les espaces de travail. Ces cocons à sieste ont la forme de fauteuils qui se déplient et sur lesquels une capote en toile avec arceaux se déploie entièrement. L'ensemble est équipé pour diffuser une centaine de fichiers audio relaxants, regroupés sur une application aujourd'hui accessible à l'ensemble des soignants de France.

Cocon installé à l'hôpital Cochin
Cocon à sieste installé à l'hôpital Cochin

Les bureaux des clients habituels de la start-up étant fermés en raison de la crise actuelle, Nap&Up met à disposition ses cocons dans les hôpitaux parisiens pour permettre aux équipes médicales de s’accorder une vraie pause. 

« Nous les avons installés dans 3 services de l'hôpital Cochin, à La Pitié-Salpêtrière, et dans le service des urgences de l'hôpital Pompidou à Paris », explique Camille, cofondatrice de Nap&Up.

La start-up propose habituellement une offre de sensibilisation aux entreprises à travers des journées et semaines événementielles. Elle s’est adaptée au confinement en mettant en place des ateliers en ligne autour des thématiques du sommeil et de la relaxation.

Informations pratiques

IdeAll : fédérer les télétravailleurs de manière ludique

Escape Game en ligne
Escape game en ligne proposé par IdeAll

De son côté, IdeAll propose à ses clients des expériences originales à vivre entre collaborateurs, en famille, en couple ou entre amis. L'événementiel ayant subi la crise de plein fouet, la start-up a choisi d’adapter ses prestations en se concentrant sur les télétravailleurs. 

Alors que les entreprises ferment, le besoin de proximité et d’équipe, en télétravail, est plus fort qu’à l’accoutumée. « Nous avons contacté nos clients pour connaître leurs problématiques. Et ce qui est revenu souvent, c'est le fait de ne plus se voir entre collègues, de ne plus pouvoir se réunir », explique Alexandra, cofondatrice d’IdeAll. 

Les entrepreneurs ont donc produit le premier modèle de team building  (renforcement d'équipe) et d'événements virtuels. Bingo confiné, blindtest, escape game virtuel... : 8 jeux en visioconférence, encadrés par un animateur chargé de dynamiser l’événement, sont proposés aux entreprises. Une vingtaine d'entreprises ont déjà opté pour cette formule permettant de regrouper jusqu'à 400 collaborateurs.

EdeAll a décidé de poursuivre cette initiative : « Le confinement est terminé, mais certaines équipes ne peuvent toujours pas se voir malgré leurs libertés retrouvées, il faut donc maintenir cette alternative. » 

Par ailleurs, 10% du chiffre d’affaires de la start-up est reversé au projet solidaire #ProtègeTonSoignant. Les fonds récoltés servent à l’achat de matériel de protection et d’appareils médicaux.

Informations pratiques