Construire, rénover, équiper et sécuriser les lycées franciliens

La rédaction
La Région construit et rénove les lycées sur tout le territoire francilien. Cette année, 18 établissements sont construits ou rénovés, et 5 nouveaux internats permettent d'offrir 480 places. La Région accélère la transformation numérique des lycées, tandis que le réseau social éducatif nouvelle génération monlycée.net se déploie dans 270 établissements. L'effort en matière de sécurisation des lycées se poursuit, avec un investissement de 10 millions d'euros pour 2017. Enfin, la Région poursuit l'expérimentation du budget d'autonomie, avec 24 lycées pilotes pour 2017-2018.

Un Plan d'urgence pour les lycées franciliens

Avec un patrimoine de plus de 6,5 millions de m² pour 465 établissements à la rentrée 2017, la Région est l’un des plus importants opérateurs publics européens en matière de construction, de maintenance et de rénovation de bâtiments scolaires.

Pourtant, un lycée sur trois est en état de vétusté, 10% des établissements sont en sureffectifs, et les chantiers de construction des lycées neufs durent huit ans en moyenne. Le diagnostic sur l’état des lycées franciliens a mis en lumière l’urgence de la situation : 190 établissements doivent faire rapidement l’objet d’opérations lourdes. La Région a voté un « Plan d’urgence pour les lycées franciliens – des lycées neufs et rénovés pour tous d’ici à 2027 ». Ce plan d’urgence de 5 Mds€, dont 4 Mds€ dédiés à l’investissement, permettra de financer 269 opérations en faveur des lycées franciliens. Il permettra d'ici 2027 de créer 12 lycées et 32 nouveaux internats. Pour cette année 2017, 18 lycées sont construits ou rénovés, et 5 internats sont créés, soit 480 nouvelles places.


Révolution numérique dans les lycées

La révolution numérique se poursuit dans les lycées franciliens pour la rentrée 2017. Afin de répondre du mieux possible aux enjeux de l’école du XXIe siècle, la Région Île-de-France favorise les pratiques collaboratives entre lycées et start-up, mais aussi entre lycéens afin de les impliquer davantage dans la vie de leur lycée. La Région et les lycées pilotes ont notamment organisé 2 « hackathons » pour leur permettre d’inventer leur lycée du futur. 

Nouveauté importante de cette rentrée 2017 : le déploiement du réseau social éducatif monlycée.net, utilisé par 270 établissements franciliens. Il permet une meilleure communication pour toute la communauté éducative, lycéens, professeurs, personnels des lycées et parents.

Dès 2016, la Région s’est engagée à lancer une expérimentation du 100% numérique dans 8 lycées pilotes, une opération financée à hauteur de 1,8 M€. Cette expérimentation a permis de donner aux proviseurs et aux équipes techniques des lycées de nouveaux outils et de nouveaux équipements pour la création de salles connectées (CDI, Learning Lab, magasin pédagogique de e-commerce, etc.), le développement de l’affichage dynamique, de cabines de production de MOOC, de studios de production de Web TV et Web radio. Elle a permis aussi de favoriser le confort et la sécurité des lycéens et des agents, outre le développement de nouveaux usages pédagogiques.



 
« Entretenir un lien privilégié avec les lycées »
Pierre Vernet, Responsable Territorial pour le Numérique à la Région Île-de-France

Notre mission est d’établir la relation de proximité entre les lycées et la région et d’accompagner tous les projets de transition vers des lycées 100% numériques : modernisation des infrastructures réseaux et serveurs, transformation du réseau social éducatif  « monlycee.net » dès la rentrée 2017, demandes spécifiques de matériels numériques en accord avec les services académiques pour la mise à disposition, par exemple, de tablettes dans certaines filières en remplacement d’ordinateurs, d’écrans tactiles, d’imprimantes 3D, d’applications pédagogiques innovantes ou de services en ligne.

Le plus souvent sur le terrain dans les lycées de Seine-et-Marne et de l’Essonne, je réponds aux demandes d’accompagnement  des établissements et je réalise le suivi numérique des chantiers de rénovation et de construction. Chaque établissement a une problématique particulière, du petit lycée de 150 postes informatiques au très grand de 1500 postes ! En matière de maintenance, les correspondants informatiques des lycées utilisent le portail CESAME, le guichet unique pour  les demandes et les signalements  d’incidents. Au quotidien, nous sommes placés au cœur de leurs préoccupations : accès internet, installation du wifi, accompagnement de l’innovation pédagogique … Il nous arrive aussi de les mettre en relation avec des établissements voisins afin qu’ils partagent les bonnes pratiques. 
Au cours de l’année 2017/2018, les lycées auront accès à un portail rénové  qui leur permettra de saisir leur demande d’équipements numériques en autonomie, avec un budget alloué en fonction du profil de l’établissement.

 

Renforcer la sécurité dans les lycées

En 2017, le budget régional dédié à la sécurisation des lycées publics s’élève à 10 M€ , soit près du double du montant alloué en 2015. Une consultation a été organisée à l’automne 2016 afin de recenser les besoins en la matière dans les 470 lycées publics franciliens, tandis que 2 M€ sont également consacrés à la sécurisation des lycées privés sous contrat avec l’État. Ces établissements peuvent bénéficier d’une aide à l’investissement pour assurer la mise à niveau de leurs installations. 
Un diagnostic de sécurité a été réalisé pour l’ensemble des lycées à l’automne. Le diagnostic a concerné notamment les accès : présence d’un sas, d’un interphone ou d’un visiophone, vidéosurveillance, alarme anti-intrusion et vérification des clôtures autour des bâtiments. Les diagnostics de sécurité et les remontées du terrain ont permis d’élaborer et d’adopter un plan d’action de sécurisation des établissements, comme par exemple au lycée Maurice-Ravel, où un intrusion l'année dernière s'était déroulé dans une grande violence

Pour le risque « intrusion – attentat », il a été demandé aux établissements de se doter d’une sonnerie différente de celle annonçant la fin des cours. Les installations non adaptables ou obsolètes font l’objet de travaux de rénovation.
 

Un budget d'autonomie pour 24 lycées

En 2016, la Région a décidé d’expérimenter un budget d’autonomie dans 12 lycées franciliens volontaires, comme le lycée Louis-Bascan de Rambouillet (78), qui a notamment financé un projet de lutte contre le décrochage scolaire, réaménagé le parc...
Celui-ci se décline en 4 volets :

  • un volet « innovation pédagogique et éducative » pensé pour favoriser la réussite du plus grand nombre d’élèves,
  • un volet « vie lycéenne » donnant les moyens aux lycéens d’améliorer concrètement leur quotidien au lycée,
  • un volet « investissement » permettant aux chefs d’établissement d’engager des travaux ou de financer des aménagements pour rendre les conditions de vie des lycéens plus agréables,
  • un volet « ressources humaines » pour permettre aux établissements de mieux adapter les postes d’agents régionaux dans les lycées à leurs besoins, à masse salariale constante.

Face au succès rencontré l’année passée, cette expérimentation se poursuit et s’amplifie en 2017 : 12 nouveaux établissements sont intégrés au dispositif en septembre. Cette 2ème année d’expérimentation mobilise un montant total de 1,6 M€. Le budget alloué à chaque lycée est calculé en fonction du nombre d’élèves accueillis dans l’établissement et modulé en fonction des effectifs de chaque établissement. La gestion de ce budget est assurée par le conseil d’administration du lycée.

Tags