Le 29 mar. 2018

Conférence publique : la biodiversité, auxiliaire des cultures

La rédaction
Comment faire face à la vague démographique planétaire tout en préservant la biosphère ? L'Agence régionale de la biodiversité invite à découvrir ce qu'on appelle l’intensification écologique, ce 29 mars à Paris 18e.

Dans le cadre de son cycle de conférences à destination du grand public et à l'occasion de la Semaine pour les alternatives aux pesticides, l'Agence régionale de la biodiversité (anciennement Natureparif) invite le public, ce 29 mars, à en savoir plus sur le concept d’intensification écologique, qui prend en compte la nécessité de faire face à la vague démographique planétaire et de préserver la biosphère.

Le tout à l'occasion d'une rencontre avec Michel Griffon, ancien directeur scientifique du CIRAD et ancien directeur général de l’Agence nationale de la recherche.

Selon cet agronome et économiste, la longue histoire de l’agriculture a toujours tourné autour de l’élimination systématique de tous éléments susceptibles d'impacter négativement la production des plantes cultivées et de l'élevage. En a résulté une vision profondément éradicatrice des « mauvaises herbes » comme des « maladies et ravageurs », donnant lieu à l'utilisation d'un langage quasi militaire de protection des cultures et animaux d'élevage. Cette vision est également à l’origine du labour et de l'utilisation des nombreux pesticides et médicaments qui participent à la crise environnementale de l’agriculture et de l’élevage. Le recours à des techniques alternatives directement inspirées par l’écologie scientifique plaide aujourd’hui pour une conception « écosystémique » de cette protection. Ainsi, une partie importante de la flore et de la faune peut-elle être utilisée comme auxiliaire, c’est-à-dire utile à la production, tout en enrichissant la biodiversité."

Dans un premier temps, Michel Griffon abordera l'histoire de la protection des cultures et de l'élevage. Puis il évoquera les impasses techniques actuelles et montrera dans quelle mesure l'écologie scientifique peut être une inspiration pour la production. Enfin il conclura son propos en présentant des exemples de biodiversité auxiliaire de l'agriculture et de l'élevage.

Organisées chaque mois, les conférences publiques l'Agence régionale de la biodiversité s'adressent aux passionnés de nature et d’écologie comme aux néophytes. Elles leur permettent d'entendre s'exprimer sur des sujets très divers des acteurs clés de l’étude et de la protection de la nature, mais aussi d'échanger avec eux.

Tags

Infos pratiques

Adresse : 
Halle Pajol - Auberge de jeunesse
18-22 ter rue Pajol
75018 Paris
Accès : 

métro 12 (Marx-Dormoy)

Organisme associé

En 2018, la Région Île-de-France se dote de sa propre Agence régionale de la biodiversité (ARB) et renforce son rôle de chef de file de la biodiversité et son engagement sur les questions environnementales.