9 octobre 2019

COMMUNIQUE DE PRESSE : Export #LEADER

La Région Île-de-France lance sa nouvelle politique pour l’internationalisation des entreprises : Export #Leader

A l’heure où les échanges internationaux sont fortement bouleversés par les tensions commerciales sino-américaines et leurs conséquences sur la volatilité des barrières tarifaires, se pose également la question du jour d’après avec l’échéance attendue du Brexit au 31 octobre.

Face à cette situation, la Région Île-de-France se donne les moyens d’agir et vote une nouvelle politique pour l’internationalisation des entreprises franciliennes. Engagée aux cotées de ses 19 partenaires publics et privés[1], la stratégie Export #Leader 2019-2021 vise à atteindre trois objectifs :

  1. Accroitre significativement le nombre d’entreprises qui exportent Ü Amener 700 entreprises supplémentaires chaque année à l’export pour atteindre 32 000 entreprises exportatrices en Île-de-France en 2021.
  2. Installer durablement le développement export dans la stratégie des entreprises Ü Accroitre d’un tiers en 3 ans le chiffre d’affaires export des membres du Paris Region Business Club.
  3. Simplifier l’action publique et offrir aux entreprises un interlocuteur unique avec Team France Export Île-de-France.

L’international demeure un levier de développement insuffisamment activé par les entreprises, en particulier pour les PME (Petites et Moyennes Entreprises) qui comptent 7,3 % d’exportateurs, contre 68 % pour les ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) et 85 % pour les grands groupes[2].

En 2018, les statistiques en Île-de-France font apparaître un niveau global d’exportation (biens & services) mesuré à 380,67 Mds EUR[3]. Cette évolution s’opère depuis 2015 en faveur d’une dynamique plus forte sur la croissance des exportations +5,3 %[4].

Le plan d’action de 13 mesures, portées par la Région et ses partenaires, ambitionne d’accélérer le mouvement en proposant :

  • Un interlocuteur unique avec Team France Export Île-de-France pour préparer 700 entreprises par an aux défis de l’international et mobiliser les solutions pertinentes issues des complémentarités de l’offre publique/privée.
  • Un mentor pour chaque entreprise qui le souhaite : l’offre de mentoring du comité des Conseillers du Commerce Extérieur (CCE) en Île-de-France est proposée à titre bénévole par les 550 CCE sur le territoire francilien. Le comité des CCE Île-de-France s’engage à établir un plan de mentoring avec l’objectif d’atteindre 1 500 mentoring d’entreprises en 2021.
  • Un parcours de l’export grâce à une plateforme web de solutions accessible à toutes les entreprises. L’accès à une information fiable, actualisée et permettant d’évaluer le potentiel d’un marché étranger s’effectuera via la plateforme www.teamfrance-export.fr/iledefrance, avec une base de données inédite d’intelligences économiques sur les marchés internationaux, ouverte gratuitement aux entreprises franciliennes.
  • Améliorer l’attractivité des événements d’affaires franciliens / Développer le tourisme d’affaires / Renforcer l’impact commercial international des salons franciliens : la Région Île-de-France est leader mondial du tourisme d’affaires avec un flux mesuré de 15 M de visiteurs (2017). L’enjeu est de renforcer la promotion à l’étranger d’une trentaine de salons franciliens (à rayonnement international), l’accueil de décideurs étrangers en Île-de-France et de multiplier les temps d’échanges entre ces décideurs étrangers et les entreprises franciliennes afin de créer des courants d’affaires (programmes de rencontres qualifiées).
  • Enfin, le financement des Business Plan Export : la Région mobilise fortement la gamme UP, avec un budget porté à 55 M EUR en 2019, pour le développement des TPE/PME et l’inscription de la démarche export sur le long terme, préalable d’une internationalisation réussie.

Mot d’Alexandra Dublanche :

« Nos exportations progressent et confortent la position de l’Île-de-France en tant que place d’affaires européenne de référence. Nous devons amplifier le mouvement et être réactif face à une actualité qui impacte l’activité internationale de nos entreprises : pour le Brexit nous engageons nos PME & ETI exposées sur le marché britannique à anticiper les conséquences, mais au-delà à diversifier plus avant leurs portefeuilles de marchés internationaux à travers les Business Plan Export, financés par la Région. »

 

Mot de Valérie Pécresse :

« Une Région pro-business se doit de rejoindre le niveau d’ambition de ses entrepreneurs engagés à l’international. Avec leur concours, c’est une nouvelle donne que nous souhaitons pour notre commerce extérieur, trop longtemps esseulé et peut-être mis du côté des sujets pour lesquels une forme de fatalité semblait s’installer. Je ne crois pas en cette fatalité et suis convaincue qu’il est possible d’inverser le mouvement, sortir du défaitisme ambiant sur le sujet de l’export, c’est l’affaire de tous ».

 

[1] Business France, Bpifrance, CCIP Paris Île-de-France, Conseillers du Commerce Extérieur, Douanes, OSCI et ses membres, Préfecture de Région, Promosalons, CRT, PRE, Stratexio, Viparis, fédérations (Cgpme, Medef, Unimev), réseaux d’entreprises (Paris Region Business Club, Club ETI, Club des Exportateurs).

[2] INSEE Première n°1692 – Mars 2018 – Les petites et moyennes entreprises réalisent 17 % des exportations.

[3] FIBEN 2018 (Banque de France) – données et analyses du conseil régional – entreprises franciliennes réalisant un CA supérieur à 750K EUR.

[4] Douanes Île-de-France 2ème trimestre 2019 – Le Chiffre du commerce extérieur – taux de croissance annuel moyen depuis 2015.