18 septembre 2018

Commerce de proximité : une plus grande pharmacie pour le village d'Asnières-sur-Oise

La Région agit pour sauvegarder le commerce de proximité dans les territoires ruraux, en favorisant leur création, maintien et reprise ainsi que leur développement. Exemple dans le Val-d'Oise avec une petite pharmacie devenue grande pour fidéliser la clientèle des environs.

Une nouvelle pharmacie pour Asnières-sur-Oise 

Trois fois plus grande ! Depuis son transfert en juin dernier, la nouvelle pharmacie d'Asnières-sur-Oise, commerce de proximité phare pour ce village du Val-d'Oise (95) de 2.500 habitants situé à quelques encablures de la Picardie, a triplé sa surface d'accueil, soit plus de 200 m² dans des locaux flambants neufs. L'ancienne adresse, située sous les vitraux de l'église était devenue trop exiguë. « Dès que j'ai su qu'il y avait un projet immobilier dans cette partie du village, je me suis dit que c'était une belle opportunité de transférer mon activité. Il y a de nouveaux logements, c'est plus simple de se garer et je peux mieux accueillir ma clientèle », sourit Magali Douet, la pharmacienne, installée dans le village depuis 2012. Une fois l'autorisation de l'Agence régionale de santé (ARS) obtenue, elle monte son projet.

Chiffre clé
139 commerces de proximité ont bénéficié du soutien de la Région depuis 3 ans.

Une aide régionale indispensable pour le commerce de proximité

« J'ai regardé sur Internet si des aides existaient et puis la Chambre de commerce et d'industrie du Val-d'Oise m'a confirmé que mon projet pouvait correspondre à une aide régionale. J'étais ravie car je ne m'y attendais pas forcément », ajoute-t-elle. « Une très belle surprise », d'un montant de 50.800 euros (le montant de la subvention régionale) qui lui a permis de boucler son budget estimé à un peu plus de 200.000 euros. Une pharmacie est un commerce de proximité d'autant plus indispensable que la Région a par ailleurs mis en place des mesures pour lutter contre les déserts médicaux. « La municipalité fait beaucoup pour le maintien des commerces et c'est bien que la Région en fasse autant », conclut la pharmacienne.

 

À Choisel (78), l'auberge va renaître
La Région accompagne aussi les communes désireuses de maintenir ou relancer le commerce de proximité : transformée en maison d'habitation en 1965, l'historique auberge du village de Choisel, niché dans le Parc naturel régional (PNR) de la Haute Vallée de Chevreuse dans les Yvelines, va reprendre vie avec le soutien de la Région.
La municipalité a en effet racheté la bâtisse et lancé un appel d'offres pour trouver un gestionnaire. « La commune fait partie du PNR et nous sommes sur la Véloscénie, la véloroute qui relie Paris au Mont-Saint-Michel (Manche). Ce projet a donc un double intérêt local et touristique. À terme, on compte proposer également des plats à emporter », explique Alain Seigneur, le maire (SE). L'ouverture est prévue à l'horizon 2020. Montant total du projet : 1 million d'euros, dont 150.000 euros de subvention régionale. « C'est une aide indispensable, vu les sommes engagées, pour un village comme le nôtre qui ne compte que 600 habitants », estime le maire.