Aides régionales et appels à projets

Chaires SHS

Afin de répondre aux questions qui se posent en Île-de-France (notamment sur les effets de la crise), la Région soutient les chaires juniors en sciences humaines et sociales portées par les regroupements universitaires franciliens

Pour quel type de projet ?

Le dispositif permet de cofinancer, sur une période de trois années maximum, des projets de recherche en sciences humaines et sociales sur les thématiques prioritaires, mais non exclusives, suivantes :

  • Les impacts éthiques (notamment dans l’utilisation de données personnelles), sociologiques, économiques, culturels, sociaux, démographiques, migratoires et organisationnels de la crise,
  • Les impacts de santé publique, d’autonomie, de santé mentale, d’égalité femmes-hommes.

Les projets candidats doivent être pré-sélectionnés par les établissements franciliens porteurs de la coordination de site (regroupements universitaires).

Qui peut en bénéficier ?

  • Associations
  • Collectivités - Institutions
L’appel s’adresse aux chercheuses et chercheurs en poste (de 2 à 7 ans après la thèse) souhaitant réaliser leur projet dans un établissement de recherche ou d’enseignement supérieur d’Île-de-France, ayant déjà engagé leurs travaux de recherche et susceptibles de candidater au cours ou à l’issue de cette chaire à un appel pour les bourses du Conseil Européen de la Recherche (ERC). .

Sont éligibles au financement régional les établissements d'enseignement supérieur et de recherche publics ou privés à but non lucratif, membres d’un des regroupements universitaires franciliens et dont les laboratoires d’accueil situés en Île-de-France vont mettre en œuvre les projets portés par une ou un titulaire de la Chaire.


Quelle est la nature de l'aide ?

L’aide, jusqu’à 100% du montant HT ou TTC, prend la forme d’une subvention régionale de 250.000€ maximum :

1 - Dont un maximum de 150.000€ en fonctionnement :

  • Pour les dépenses liées aux salaires, dont celles du porteur de la chaire et/ou des personnels scientifiques associés (doctorants, post-doctorants…),
  • Pour les dépenses liées à leurs travaux de recherche et coûts environnés, dont par exemple : participation aux conférences, publication, traduction, consommables, de dissémination, communication.

2 - Dont un maximum de 100.000€ en investissement si nécessaire à la réalisation du projet de recherche, en vue de l’acquisition notamment, de petits matériels, de bases et/ou équipements d’analyses et de traitement des données, plateformes techniques. 

Quelles démarches ?

Les projets candidats sont sélectionnés par les établissements franciliens porteurs de la coordination de site (regroupements universitaires). Chaque regroupement sélectionne un nombre maximal de 4 projets, dont 50% au minimum de candidatures féminines.

Les projets sélectionnés par les regroupements sont ensuite déposés par l’établissement porteur du projet (employeur) sur la plateforme des aides régionales de la Région Île-de-France mesdemarches.iledefrance.fr.

Tout dossier incomplet sera considéré comme inéligible.

Pièces à joindre au dossier de candidature :

  • Projet de recherche 6 pages maximum (en français) identifiant le programme de travail et les livrables proposés, 
  • Curriculum vitae du candidat (en français) avec les principales publications sur les 3 dernières années,
  • Prix ou distinctions éventuels,
  • Activités de dissémination de la recherche, activités d’enseignement,
  • Avis motivé du responsable du laboratoire,
  • Courrier de l’établissement porteur de la coordination de site (regroupement universitaire notamment) qui fait apparaitre le projet déposé parmi les dossiers qu’il a sélectionnés,
  • Lettre d'engagement des partenaires du projet (en cas de co-financements provenant de partenaires privés),
  • Lettre d'engagement pour le recrutement de stagiaires (modèle à télécharger),
  • Fiche Insee de l'établissement porteur de la chaire (employeur) (de moins de 3 mois de l'année en cours),
  • Attestation de récupération ou non de la TVA (modèle à télécharger).

Les dossiers de candidature seront évalués par des évaluateurs externes et par un comité de sélection pluridisciplinaire.

Les projets retenus seront ensuite soumis au vote des élus lors d'une séance de la Commission permanente de la Région Île-de-France.

À noter

Pour bénéficier de cette aide, l'établissement d'accueil de chaque chaire s'engage à recruter trois stagiaires pour une période de deux mois minimum.