«Ressentir l’essence même du métier»

Citizen Press
Camille Tronche, apprentie en CAP cuisine à l’Institut de l’hôtellerie et des arts culinaires à Saint-Gratien (95).

J’ai toujours voulu faire de la cuisine. Mais, après mon bac, je me suis inscrite à la fac en licence information-communication, pour être sûre de ne rien regretter par la suite. Très vite, je me suis rendu compte que ça ne me plaisait pas. Ma première année validée, j’ai donc décidé de me diriger vers un CAP cuisine : une formation reconnue par le milieu professionnel, qui permet de se former en théorie comme en pratique. Il n’y a que sur le terrain qu’on peut ressentir l’essence même de ce métier ! Aujourd’hui, je suis sûre d’avoir trouvé ma voie. Après mon CAP, j’aimerais passer un bac pro, un BTS, puis une licence, pour pouvoir lancer un jour mon propre projet et réunir mes passions : la cuisine, les voyages et l’événementiel.

Trouvez votre contrat d'apprentissage en restauration

Photo : © Éric Garault/Picturetank

 

 

 

Tags

 

Calculez votre salaire d'apprenti