23 février 2019

César 2019 : bravo à « Dilili à Paris » et « Mademoiselle de Joncquières » !

« Dilili à Paris » et « Mademoiselle de Joncquières »
Crédit photo : Dilili à Paris © Nord-Ouest, Mademoiselle de Joncquières © Moby Dick Films

2 films bénéficiaires du soutien de la Région ont été récompensés lors de la cérémonie des César 2019, ce 22 février : « Dilili à Paris », au titre de meilleur film d'animation de long métrage, et « Mademoiselle de Joncquières », pour ses costumes.

« Dilili à Paris » et « Mademoiselle de Joncquières » récompensés 

La Région félicite les équipes des 2 films bénéficiaires de son soutien qui ont été récompensés lors de la cérémonie des César 2019, ce 22 février :

  • Dilili à Paris, de Michel Ocelot, meilleur film d'animation de long métrage (Fonds de soutien : 448 000 euros).
    La Région avait déjà apporté son soutien au réalisateur pour ses longs métrages d’animation Azur et Asmar (2006), Les Contes de la nuit (2011) et Kirikou et les hommes et les femmes (2012), ainsi que pour la mini-série TV Dragons et Princesses.
     
  • Mademoiselle de Joncquières, d'Emmanuel Mouret, meilleurs costumes (Fonds de soutien : 320 000 euros).
    Le cinéaste avait déjà reçu le soutien de la Région pour Un baiser s'il vous plaît (2006) et Fais-moi plaisir (2008).

La Région Île-de-France représentée par 12 films aux César 2019

1er financeur public du cinéma après le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) et France Télévisions, la Région Île-de-France était représentée par 12 films aux César 2019 (11 bénéficiaires de son Fonds de soutien, 1 de son Aide après réalisation). Un ensemble réunissant fictions, films d'animation et documentaires (voir la liste complète).

43 films soutenus par la Région couronnés par les César

À ce jour, 43 films bénéficiaires d’un soutien régional ont été primés aux César. À ceux récompensés cette année s'ajoutent les suivants (par ordre chronologique depuis la création du Fonds de soutien Cinéma et Audiovisuel) : Bon Voyage de Jean-Paul Rappeneau (2003), Pas sur la bouche d’Alain Resnais (2003), Un long dimanche de fiançailles de Jean-Pierre Jeunet (2004), De battre mon cœur s’est arrêté de Jacques Audiard (2005), Gabrielle de Patrice Chéreau (2005), Le Promeneur du Champ de Mars de Robert Guédiguian (2005), Les Amitiés maléfiques d’Emmanuel Bourdieu (2006), Ne le dis à personne de Guillaume Canet (2006), Fauteuils d’orchestre de Danielle Thomson (2006), Persepolis de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud (2007), Un secret de Claude Miller (2007), Les Témoins d’André Téchiné (2007), Entre les murs de Laurent Cantet (2008), Séraphine de Martin Provost (2008), Les Plages d’Agnès d’Agnès Varda (2008), Un prophète de Jacques Audiard (2009), La Journée de la jupe de Jean-Paul Lilienfeld (2009), Le Concert de Radu Mihaileanu (2009), « L’Enfer » d’Henri-Georges Clouzot de Serge Bromberg et Ruxandra Medrea (2009), Gainsbourg (vie héroïque) de Joann Sfar (2010), Le Nom des gens de Michel Leclerc (2010), Logorama du collectif H5 (2009, sortie en salles avec d’autres courts métrages en 2011), Tous au Larzac de Christian Rouaud (2011), L’Apollonide, souvenirs de la maison close de Bertrand Bonello (2011), Amour de Michael Haneke (2012), Les Adieux à la reine de Benoît Jacquot (2012), Louise Wimmer de Cyril Mennegun (2012), Ernest et Célestine de Benjamin Renner, Vincent Patar et Stéphane Aubier (2012), Les Invisibles de Sebastien Lifshitz (2012), Saint Laurent de Bertrand Bonello (2014), Minuscule – La vallée des fourmis perdues de Thomas Szabo et Hélène Giraud (2014), Diplomatie de Volker Schlöndorff (2014), Hippocrate de Thomas Lilti (2014), Le Sel de la terre de Wim Wenders et Juliano Ribeiro Salgado (2014), La Loi du marché de Stéphane Brizé (2015), Divines d'Houda Benyamina (2016), Chocolat de Roschdy Zem (2016), 120 Battements par minute de Robin Campillo (2017), Au revoir là-haut d'Albert Dupontel (2017), Barbara de Mathieu Amalric (2017) et Le Grand Méchant Renard et autres contes de Benjamin Renner et Patrick Imbert (2017).