23 janvier 2019

César 2019 : 12 films soutenus en compétition

César 2019
Crédit photo : Isabelle Huppert dans Violette Nozières © Académie des César

« La Douleur », « Pupille », « Mademoiselle de Joncquières », « Un amour impossible » et « Astérix » sont quelques-uns des films aidés par la Région sélectionnés pour les César 2019, ce 22 février. Un ensemble qui totalise 35 nominations !

César 2019

L'Île-de-France bien représentée lors des César 2019

Premier financeur public du cinéma après le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) et France Télévisions, la Région Île-de-France est, une fois de plus, largement représentée lors de la cérémonie de remise des César 2019.

Ce 22 février, au cours d'une soirée présentée par Kad Merad et retransmise en direct sur Canal+, ce sont ainsi 12 films qu'elle a soutenus financièrement qui seront en compétition.

Un total de 35 nominations

Des fictions, des films d'animation et des documentaires, aidés au titre du Fonds de soutien (11) et de l’Aide après réalisation (1), et qui totalisent 35 nominations pour les César 2019 !

Voici le détail :

  • 8 nominations pour La Douleur d'Emmanuel Finkiel (Fonds de soutien : 409 000 euros)
    Meilleur film meilleure actrice (Mélanie Thierry) meilleure réalisation meilleure adaptation meilleur son meilleure photo meilleurs costumes meilleurs décors.
     
  • 7 nominations pour Pupille de Jeanne Herry (Fonds de soutien : 358 500 euros)
    Meilleur film  2 x meilleure actrice (Élodie Bouchez, Sandrine Kiberlain) meilleur acteur (Gilles Lellouche)  meilleure réalisation meilleur scénario original meilleure musique originale.
     
  • 6 nominations pour Mademoiselle de Joncquières d'Emmanuel Mouret (Fonds de soutien : 320 000 euros)
    Meilleure actrice (Cécile de France) meilleur acteur (Édouard Baer)  meilleure adaptation meilleure photo meilleurs costumes meilleurs décors.
     
  • 4 nominations pour Un amour impossible de Catherine Corsini (Fonds de soutien : 326 000 euros)
    Meilleure actrice (Virginie Efira) meilleur espoir féminin (Jehnny Beth) • meilleure adaptation meilleure musique originale.
     
  • 2 nominations pour Un peuple et son roi de Pierre Schoeller (Fonds de soutien : 405 000 euros)
    Meilleurs costumes • meilleurs décors.
     
  • 2 nominations pour L’Empereur de Paris de Jean-François Richet (Fonds de soutien : 630 000 euros)
    Meilleurs costumes meilleurs décors.
     
  • 1 nomination pour Astérix – le secret de la potion magique d'Alexandre Astier et Louis Clichy (Fonds de soutien : 620 000 euros)
    Meilleur film d’animation de long métrage.
     
  • 1 nomination pour Dilili à Paris de Michel Ocelot (Fonds de soutien : 448 000 euros)
    Meilleur film d’animation de long métrage.
     
  • 1 nomination pour Le Grand Bal de Laetitia Carton (Après réalisation : 37 000 euros)
    Meilleur documentaire.
     
  • 1 nomination pour L’Homme fidèle de Louis Garrel (Fonds de soutien : 156 000 euros)
    Meilleur espoir féminin (Lily-Rose Depp).
     
  • 1 nomination pour Première Année de Thomas Lilti (Fonds de soutien : 405 000 euros)
    Meilleur espoir masculin (William Lebghil).
     
  • 1 nomination pour De chaque instant de Nicolas Philibert (Fonds de soutien : 90 000 euros)
    Meilleur documentaire.

Plus d'infos sur le site des César : www.academie-cinema.org

 

13 films accompagnés par la Commission du film d'Île-de-France

La Commission du film d’Île-de-France a accompagné la préparation de 13 films nommés aux César 2019 dont 4 films soutenus par la Région : La Douleur (pour des décors dont l'appartement de Marguerite Duras), Mademoiselle de Joncquières (pour le château principal), Un amour impossible (pour plusieurs extérieurs dans un village), Un peuple et son roi (pour ses multiples décors tout au long de l'année 2017), L’Empereur de Paris (sous  forme de conseils et propositions aux producteurs et repéreurs dès l’étape du storyboard) et Première Année (pour le tournage dans la faculté de médecine, l'amphithéâtre et le réfectoire).
Les 7 autres films nommés aux César 2019 que la Commission a accompagnés sont Le Grand Bain de Gilles Lelouche, Jusqu’à la Garde de Xavier Legrand, Les Tuche 3 d’Olivier Baroux, Les Chatouilles d’Andréa Bescond et Éric Metayer, Guy d’Alex Lutz, Amanda de Mikhaël Hers et L’Apparition de Xavier Giannoli.

Plus d'infos sur le site de la Commission du film d'Île-de-France : www.idf-film.com

La Région et l'aide au cinéma et à l'audiovisuel

Infographie sur les tournages en IDF

L'Île-de-France est la 1re région de France en termes de concentration de savoir-faire, de talents et d'industries en matière de production cinématographique et audiovisuelle. La Région Île-de-France, qui soutient le secteur et l'accueil des tournages, ne compte pas en rester là : elle a l'ambition de faire de l'Île-de-France la 1re région d'Europe dans ce domaine.

Le soutien de la Région est d'autant plus stratégique que 1 euro d'aide accordé à la filière génère 16 euros de dépenses sur le territoire francilien.

La Région Île-de-France se tient aux côtés des auteurs et des professionnels du cinéma et de l'audiovisuel, avec une action renforcée en faveur de la création :

  • un budget record dédié au secteur de plus de 20 millions d'euros,
  • un fonds de soutien au cinéma et à l'audiovisuel réformé et optimisé en 2017, avec des aides bonifiées,
  • une amélioration substantielle de l'aide à l'écriture de scénario dans le cadre du développement de la filière de scénaristes en Île-de-France,
  • un projet de création d'une Maison francilienne des scénaristes afin de favoriser l'insertion des professionnels débutants et l'émergence des jeunes talents.