César 2018 : 10 films soutenus en compétition

« 120 Battements par minute », « Au revoir là-haut », « Barbara » et « Jeune Femme » sont quelques-uns des films aidés par la Région sélectionnés pour la 43e cérémonie des César, ce 2 mars. Un ensemble qui totalise 51 nominations !

Mise à jour 03 mar. 2018

Bravo aux 4 films aidés récompensés : 120 Battements par minute de Robin Campillo (6 César), Au revoir là-haut d'Albert Dupontel (5 César), Barbara de Mathieu Amalric (2 César), Le Grand Méchant Renard et autres contes de Benjamin Renner et Patrick Imbert (1 César). Pour plus d’infos, cliquez ici.

Premier financeur public du cinéma après le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) et France Télévisions, la Région Île-de-France est, une fois de plus, largement représentée lors de la cérémonie de remise des César.

Ce 2 mars au soir, ce sont ainsi 10 films qu'elle a soutenus financièrement qui seront en compétition.

Des fictions, un film d'animation et un documentaire, aidés au titre du Fonds de soutien (9) et de l’Aide après réalisation (1), et qui totalisent 51 nominations !

Voici le détail :

  • 13 nominations pour 120 Battements par minute de Robin Campillo (Fonds de soutien : 300.000€) :
    Meilleur film 2 x Meilleur espoir masculin (Nahuel Perez Biscayart et Arnaud Valois)  Meilleure actrice dans un second rôle (Adèle Haenel) Meilleur acteur dans un second rôle (Antoine Reinartz) Meilleure réalisation Meilleur scénario original Meilleure musique originale  Meilleure photographie  Meilleur montage  Meilleurs costumes  Meilleurs décors Meilleur son.
     
  • 13 nominations pour Au revoir là-haut d'Albert Dupontel (Fonds de soutien : 500.000€) : 
    Meilleur film Meilleur acteur masculin (Albert Dupontel)  Meilleure actrice dans un second rôle (Mélanie Thierry)  2 x Meilleur acteur dans un second rôle (Niels Arestrup et Laurent Lafitte) Meilleure réalisation  Meilleure musique originale • Meilleure adaptation Meilleure photographie Meilleur montage • Meilleurs costumes  Meilleurs décors Meilleur son.
     
  • 9 nominations pour Barbara de Mathieu Amalric (Fonds de soutien : 419.000€) : 
    Meilleur film  Meilleure actrice (Jeanne Balibar)  Meilleure réalisation Meilleur scénario original Meilleure photographie  Meilleur Montage  Meilleurs costumes Meilleurs décors Meilleur son.
     
  • 5 nominations pour Le Redoutable de Michel Hazanavicius (Fonds de soutien : 445.000€) : 
    Meilleur acteur masculin (Louis Garrel) Meilleure réalisation Meilleure adaptationMeilleure photographie  Meilleurs décors.
     
  • 4 nominations pour Patients de Fabien Marsaud et Mehdi Idir (Fonds de soutien : 260.000€) : 
    Meilleur film Meilleur espoir masculin (Pablo Pauly) Meilleure adaptationMeilleur premier film.
     
  • 2 nominations pour Jeune Femme de Léonor Serraille (Aide après réalisation : 40.000€) : 
    Meilleur espoir féminin (Laetitia Dosch) Meilleur premier film.
     
  • 2 nominations pour Monsieur et Madame Adelman de Nicolas Bedos (Fonds de soutien : 390.000€) : 
    Meilleure actrice (Doria Tillier)  Meilleur premier film.
     
  • 1 nomination pour Le Grand Méchant Renard et autres contes de Benjamin Renner et Patrick Imbert (Fonds de soutien : 150.000€) :
    Meilleur film d'animation.
     
  • 1 nomination pour 12 Jours de Raymond Depardon (Fonds de soutien : 90.000€) : 
    Meilleur documentaire.
     
  • 1 nomination pour Django d'Étienne Comar (Fonds de soutien : 288.000€) : 
    Meilleur acteur masculin (Reda Kateb).

À noter que la Commission du film d’Île-de-France, organisme associé de la Région, a accompagné la préparation de 9 films nommés aux César, dont 7 des 10 films soutenus par la Région. Un accompagnement ayant pris la forme de conseils, de recherche de décors, de mise en relation avec les sites de tournages…

La Région et l'aide au cinéma et à l'audiovisuel
Découvrez les chiffres clés et les infos essentielles en cliquant sur le visuel ci-dessous.

L'Île-de-France est la 1re région de France en termes de concentration de savoir-faire, de talents et d'industries en matière de production cinématographique et audiovisuelle. La Région Île-de-France, qui soutient le secteur et l'accueil des tournages, ne compte pas en rester là : elle a l'ambition de faire de l'Île-de-France la 1re région d'Europe dans ce domaine.

Le soutien de la Région est d'autant plus stratégique que 1€ d'aide accordé à la filière génère 16€ de dépenses sur le territoire francilien.

La Région Île-de-France se tient aux côtés des auteurs et des professionnels du cinéma et de l'audiovisuel, en intensifiant son action en faveur de la création.
Le tout à travers :
un budget record dédié au secteur de 20,5 M€,
► un fonds de soutien au cinéma et à l'audiovisuel réformé et optimisé en 2017, avec des aides bonifiées,
► une amélioration substantielle de l'aide à l'écriture de scénario dans le cadre du développement de la filière de scénaristes en Île-de-France,
► un projet de création d'une Maison francilienne des scénaristes afin de favoriser l'insertion des professionnels débutants et l'émergence des jeunes talents.

Tags