Production ciné-TV soutenue : « Céleste et monsieur Proust » sur France 5 et france.tv

du vendredi 24 septembre au samedi 02 octobre 2021

Un doc aidé par la Région fait revivre la relation exceptionnelle qu'eurent l'auteur d'À la recherche du temps perdu et celle qui fut sa domestique, son inspiratrice et sa confidente. Avec des archives audio de celle-ci.

Céleste et monsieur Proust

À l'occasion du 150e anniversaire de la naissance de Marcel Proust, France 5 diffuse, ce 24 septembre 2021 à 23h25, Céleste et monsieur Proust, un documentaire inédit produit avec le soutien de la Région.

Réalisé par Élisabeth Kapnist, ce documentaire offre une plongée unique dans l'intimité de l'écrivain français le plus célèbre dans le monde, à travers sa relation avec sa domestique Céleste Albaret.

Un trésor inestimable : le long récit audio de Céleste Albaret

Il est fait de reconstitutions avec des comédiens dont la lumineuse Chloé Réjon dans le rôle de Céleste Albaret.

Céleste Albaret en podcasts

Plus de 9h de témoignages (en 10 podcasts) de Céleste Albaret datant de 1973 peuvent être écoutés à la demande sur le site de France Culture.

Mais cette mise en images ne fait que servir d'écrin à un trésor inestimable pour les passionnés de Proust : le témoignage audio de Céleste Albaret tiré d'une d'un très long enregistrement (49h) réalisé en 1973, alors qu'elle était âgée de 82 ans, par l'écrivain Georges Belmont en vue de la publication du livre de souvenirs Monsieur Proust (éditions Robert Laffont).

D'une voix douce, sur un ton pétillant et avec un vocabulaire tout en élégance, celle qui a été à la fois domestique, inspiratrice et confidente de l'écrivain raconte la rencontre improbable entre la paysanne de Lozère qu'elle fut, et que la vie à Paris rendait malheureuse, et un mondain hors normes, et la relation exceptionnelle qui en a découlé.

Sur France 4 et sur france.tv aussi

Le collage des « paperolles »

Céleste Albaret témoigne aussi de son rôle d'assistante de Proust à la fin de sa vie.

C'était à un moment où des passages d'À la recherche du temps perdu devaient être modifiés ou complétés à n'en plus finir et qu'elle a eu pour cela l'idée de coller méticuleusement dans le texte d'origine des « paperolles » ou petits papiers dépliables.

Un moment où Céleste Albaret était devenue une artisane à part entière de « l'édifice immense du souvenir ».

    Cinéma-audiovisuel : 22 millions d'euros mobilisés par la Région en 2020

    La Région a consacré 22 millions d'euros en 2020 au cinéma et à l'audiovisuel pour y préserver la diversité de création et l’emploi.

    Ce soutien concerne massivement la production (avec des aides remboursables si les œuvres sont rentables), mais il va aussi de l'écriture à l’exploitation en passant par l’éducation à l’image.

    Ainsi, en 2020 :

    • 40 scénaristes ont été aidés dans leur projet d'écriture (pour 500.000 euros au total),
    • 53 films de cinéma et 59 créations pour la télévision (séries, téléfilms unitaires, documentaires, animation) ont été aidés au stade de la production (17 millions d'euros),
    • 45 courts et longs métrages ont été aidés au stade de la finalisation/post-production (1 million d'euros),
    • 50 événements et réseaux cinématographiques franciliens ont été accompagnés,
    • 50.000 lycéens et apprentis franciliens ont suivi une éducation à l’image (voir pour Paris et pour le reste de l'Île-de-France).

    Informations pratiques

    Adresse

    sur France 5, France 4 et france.tv

    Aide régionale (Fonds de soutien) : 35.000 euros (à Magnéto Presse)

    Durée : 52 min

    Tarification

    Gratuit