Publié le 2 décembre 2020

Budget 2021 : un budget offensif contre la crise

Valérie Pécresse, Présidente de la Région Ile-de-France et Stéphane Salini, Vice-président chargé des Finances et de l’Évaluation des politiques publiques ont présenté en conférence de presse le budget 2021 de la Région Île-de-France. Un budget offensif contre la crise, au service des Franciliens et Franciliennes et résolument tourné vers l’emploi.

Le budget 2021 est bâti autour de 4 axes majeurs :

1 : Une Région engagée pour l’emploi pour soutenir puissamment les entreprises, l’emploi et la formation

2 : Une région écologique et attirante avec l’accélération de la transformation environnementale de l’Île-de-France

3 : Une Région solidaire, pour recoudre les fractures territoriales et sociales.  

4 : Une Région réactive et exemplaire grâce à un budget au service des Franciliennes et Franciliens.

Un plan de relance en 3 actes : économique, écologique et solidaire 

Face à une crise sans précédent, la Région Île-de-France est prête financièrement grâce aux marges de manœuvre dégagées par sa gestion exemplaire depuis 2016.

Ces marges lui ont déjà permis de réagir puissamment et sans délais en 2020 avec le plus grand plan de relance de toutes les régions de France (1,3 Md€). Cet acte I du plan de relance sera effectivement dépensé à 90 % d’ici la fin de l’année, en moins de 8 mois.

L’acte II de la relance s’est concrétisé dans les 192 propositions de la COP régionale, pour une région « Zen, Zan et Circulaire » (zéro émission nette, zéro artificialisation nette et Région circulaire, avec zéro ressource nette).

L’acte III est un plan de relance d’investissements sans précédent : 20 Md€ entre 2021 et 2027, dont 5,5 Md€ pour la période 2021-2022, et 4 Md€ pour la formation. Il qui couvre tous les domaines d’intervention de la Région comme les transports, avec un record d’1 milliard d’euros d’investissement dès 2021, mais aussi les lycées, la santé et la recherche, la culture, le sport … et s’appuie sur le plan de relance européen, notamment les fonds de crise REACT-EU.

La Région Île-de-France  a présenté son plan pour l’hôpital, amorcé en juin 2020, qui prévoit 1 Md€ pour ce secteur entre 2020 et 2022.

1 milliard d’euros pour l’hôpital entre 2020 et 2022

En première ligne dans la gestion de la crise sanitaire, les personnels de santé sont au cœur de ce budget.

La Région Île-de-France  prévoit  la création de 500 lits de réanimation modulaires éphémères et la formation de 3 000 soignants, mais également des investissements  pour aménager les salles de repos des hôpitaux et améliorer les conditions de travail des soignants, en leur facilitant par exemple l’accès à des logements près de leur lieu d’exercice. Elle accélérera par ailleurs sa politique de lutte contre les déserts médicaux et de développement de la télémédecine.

La Région Île-de-France a annoncé le développement de la formation dans les Instituts de Formation en Soin Infirmiers (IFSI), avec la création de 3 000 places nouvelles de formation aux métiers d’infirmiers et aides-soignants dans 5 lycées transformés en IFSI et la rénovation des IFSI existants.

Enfin, la Région Ile-de-France s’engage pour de nouvelles mesures sanitaires, notamment le fonds d’équipement pour les professionnels de santé, la prime pour les étudiants et le déploiement de la stratégie de tests (des centaines de milliers de tests dans plus de 400 sites).

1 Md€ pour le Val d’Oise : 75% des propositions réalisées ou en cours de réalisation

Dans le domaine des transports, avec le prolongement du T11 express et le développement de 3 nouvelles dessertes bus pour le Grand Roissy par exemple.

La Région Île-de-France s’engage aussi sur la formation, l’emploi et l’éducation, avec le financement du permis de conduire pour les jeunes valoisiens en insertion, la création d’un lycée-campus international ou encore la labellisation du campus des métiers de la sécurité à Argenteuil en 2020.

La Région Île-de-France soutient également plusieurs projets d’aménagement, notamment pour l’installation de maisons médicales ou l’aménagement des gares, grâce à la SEM Ile-de-France Investissements et Territoires, mais aussi la reconquête des friches avec déjà 4 projets lancés à Argenteuil, Sannois, Villiers-le-Bel et Magny-en-Vexin.

La Région Île-de-France s’engage pour la culture et financera notamment deux projets majeurs : la Bibliothèque nationale de France et le Centre national  des Arts de la Rue et de l’Espace Public à Garges-lès-Gonesse. 

Enfin, la Région Île-de-France souhaite créer une nouvelle infrastructure d’excellence sportive dans l’Est du Val-d’Oise pour former les champions de demain.

Une gestion exemplaire qui permet une relance vigoureuse

Les dépenses en fonctionnement sont strictement stabilisées en 2021 par rapport à 2020. Leur part dans les dépenses totales sera passée de 60 % à 40 % sur le mandat. La Région Ile-de-France a réalisé 2 Md€ économies en fonctionnement depuis 2016 (385 € / foyer).

Les dépenses d’investissement augmenteront de + 17 % en 2021. Sur le mandat, elles passent ainsi de 40 % à 60 % du total des dépenses. Les dépenses d’investissements auront ainsi augmenté de + 66 % depuis 2015.

Malgré la baisse des recettes, cette bonne gestion de la Région permet de mettre en place des baisses d’impôt.

La suppression de la taxe d’aménagement pour les petits commerces et les maisons de santé

La Région Ile-de-France a gelé les impôts depuis 2016 et prévoit pour 2021 une baisse de fiscalité, en supprimant  la taxe d’aménagement pour les petits commerces et les maisons de santé, ce qui pourrait représenter, par exemple, des gains de 2 600 € pour un commerce de 300m2 et de 1 720 € pour une maison de santé de 200m2 par exemple.

La Région Île-de-France souhaite pourvoir étendre cette exonération aux cafés et restaurants et demande au Gouvernement que la loi l’autorise à le faire.

Vous trouverez tout le détail du Budget 2021 de la Région Ile-de-France dans le Power Point ci-joint.

Contact presse :

 

Eléonore Flacelière  06 64 82 77 04 / eleonore.flaceliere@iledefrance.fr