6 avril 2016

Budget 2016 : soutien aux entreprises et à l'innovation

En accordant 161 millions d’euros au développement économique du territoire, le Conseil régional augmente de 12 % son soutien aux entreprises.

Agir vite pour aider les Franciliens qui, chaque jour, démontrent leur envie d’entreprendre et d’innover : c’est la volonté reflétée par la part du budget régional 2016 destinée au soutien aux entreprises, à travers leur développement économique et l’innovation. L’effort est là : en dépit de fortes contraintes budgétaires, la Région porte ses investissements en faveur du développement économique du territoire à 110 millions d’euros, soit une augmentation de 12 % par rapport à 2015 !

Soutien aux entreprises : les aider à innover...

Plus de 35 millions d’euros sont débloqués pour des dispositifs d’aide aux PME et aux incubateurs d’entreprises, mais aussi pour les projets portés par les sept pôles de compétitivité franciliens. Levier important de l’innovation des entreprises, la Région va consacrer 10 millions d’euros au déploiement du Très Haut Débit en Île-de-France.

...les aider à se financer...

Le budget du dispositif PM’up est porté à 27,82 millions d’euros, soit une augmentation de 8 % par rapport à 2015, et son accès sera élargi à tous les secteurs d’activité. Les entreprises en difficulté seront soutenues par le dispositif Rebonds, doté de 2 millions d’euros. Le secteur de l’économie sociale et solidaire n’est pas en reste avec 2,1 millions d’euros pour appuyer l’activité de 47 couveuses et coopératives d’activités et d’emplois pour accompagner près de 1.000 porteurs de projets.

La Région dégage aussi 24,2 millions d’euros pour aider les entreprises à financer leur développement : prêts d’honneur, fonds de garantie d’emprunt, et aide au microcrédit pour les TPE et PME dont les dirigeants doivent souvent s’endetter personnellement pour emprunter auprès des banques.

...mais aussi à s'installer

La Région mobilise 6 millions d’euros pour aider les entreprises à s’installer, avec une attention particulière pour l’attractivité des territoires ruraux, puisque 2,5 millions d’euros sont injectés pour y créer de nouveaux espaces de travail collaboratifs. À noter également, la création d’un fonds d’investissements dédié à l’implantation d’activités commerciales dans les quartiers politique de la ville.