Aides régionales et appels à projets

Bourses Mobilité Île-de-France doctorants

La Région encourage et facilite la mobilité à l’international des jeunes chercheurs inscrits dans une école doctorale francilienne, dans le domaine des sciences humaines et sociales.

Pour quel type de projet ?

Travaux de thèse dans le domaine des sciences humaines et sociales, impliquant un ou plusieurs déplacements à l’étranger débutant entre le 1er octobre 2022 et le 31 mars 2023.

Qui peut en bénéficier ?

  • Chercheurs
Doctorants.

Quelle est la nature de l'aide ?

L’aide régionale est forfaitaire et contribue au financement d’une mobilité à l’étranger dans le cadre du programme de recherche poursuivi. Elle peut être demandée plusieurs fois par le bénéficiaire sur toute la durée de sa thèse, sans pouvoir excéder un montant total des aides de 2 700 €.

L’aide régionale comprend 3 forfaits :

- Un forfait déplacement lié à la destination ;

- Un forfait sur place lié à la durée du séjour ;

- Un forfait lié à la participation à un (ou plusieurs) événement payant.

Pour plus d’informations, consultez le règlement de l’appel à candidatures.

 

Pour les doctorants en situation de handicap, un forfait complémentaire de 200 € sera versé lors de la première demande.

 

Les aides sont attribuées dans la limite du budget disponible.

L’aide est versée en 1 ou 2 fois, lorsque le bénéficiaire est arrivé à destination.


Quelles démarches ?

Les doctorants doivent télécharger l’attestation d’éligibilité et la transmettre à leur école doctorale.

 

Les écoles doctorales valident l’opportunité et la pertinence du déplacement à l’étranger au regard des travaux de recherche à réaliser dans le cadre de leur thèse. Elles peuvent être amenées à assurer une pré-sélection selon le nombre de demandes formulées chaque année par leurs doctorants.

Les doctorants détenteurs de l’attestation d’éligibilité doivent déposer un dossier en ligne sur la plateforme des aides régionales https://mesdemarches.iledefrance.fr/ 

Aucune candidature transmise sans l’attestation d’éligibilité ne sera examinée par les services régionaux.