15 juillet 2019

Biennale d'architecture et de paysage d'Île-de-France : 200.000 visiteurs au rendez-vous

bap_bilan_1200
Crédit photo : Conseil régional Ile-de-France

Organisée du 3 mai au 13 juillet 2019 à Versailles, la 1re Biennale d’architecture et de paysage d'Île-de-France a permis à 200.000 visiteurs de s’interroger sur la ville d’hier et de demain à travers un programme riche et varié : expos, débats, rencontres, balades...

Pari réussi pour la 1re BAP

La 1re Biennale d'architecture et de paysage de la Région Île-de-France a attiré 200.000 visiteurs du 3 mai au 13 juillet 2019. Un succès pour cet événement initié par Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, qui en a confié le commissariat général à François de Mazières, maire de Versailles.

Durant 3 mois, la Région Île-de-France a célébré les 10 ans du projet du Grand Paris à travers un événement grand public, dans l’écrin symbolique de la ville de Versailles (78) : la 1re Biennale d’architecture et de paysage (BAP) d'Île-de-France.

Expos, rencontres, débats, balades ont ponctué cette initiative régionale, avec en filigrane les enjeux du changement climatique, de la révolution numérique et de la lutte contre les inégalités.

200.000 visiteurs, curieux et initiés, ont pris part à ce nouveau rendez-vous de l'architecture et du paysage en Île-de-France, à travers un parcours d’exception dans la ville royale : Petite écurie, Potager du Roi, Château de Versailles, École nationale supérieure de Paysage, École nationale supérieure d'architecture, espace culturel Richaud, ancienne Poste…

Comment concilier ville et nature ?
Le château de Versailles comme boussole  

expochateau_bap_1200

L’Homme, la ville et la nature peuvent-ils vivre en harmonie ? C’est la question que posait cette Biennale d’architecture et de paysage. L’exposition « Versailles, Architectures rêvées 1660-1815 », proposée jusqu'au 4 août au cœur du château, permet d’abord de comprendre le choix de Versailles comme ville hôte de cette Biennale. Le modèle architectural qui s’y est dessiné a non seulement respecté la nature environnante mais lui a offert une place centrale.

Et l'Histoire ne s'arrête pas là. Une autre exposition, « Versailles ville nature, permanence et création », proposée à l'espace Richaud, a donné à voir l'avenir de la ville, ses grands projets urbains, sa volonté de faire perdurer cette tradition d'un territoire en perpétuel mouvement (jusqu'au 28 juillet).

L’École d’architecture de Versailles : un laboratoire visionnaire

galerie_moulages2_1200

L’École nationale d’architecture et de paysage de Versailles a elle aussi accueilli des trésors d’architecture et des projets ambitieux en matière d’urbanisme.

Les fabuleuses sculptures antiques protégées et présentées dans la Galerie des moulages de la Petite écurie, rarement ouverte au public, permettaient de prendre la mesure de l’influence de la nature sur les créations humaines. Une véritable plongée historique, mythologique, au cœur d’un temps ou la nature était sublimée dans l’art.  

augures_bap_1200

L’exposition « Augures » préfigurait l’architecture de demain. Elle modélisait des projets à la fois palpables et surréalistes d’architectes renommés. Ils y ont livré une vision de l’hyper urbanisation à la fois poétique, critique, extravagante et alarmante. Une incursion dans un laboratoire d’idées qui donne à réfléchir sur les conséquences du changement climatique et sur la capacité de l’Homme à sans cesse innover, se remettre en question, s’adapter à son environnement et à son époque. 

Des paysages à couper le souffle à Versailles et ailleurs

echappees_belles_BAP_1200

L’exposition « Échappées belles », constituée d’immenses panneaux photos, rythmait le parcours de la BAP. Ces images grandioses de paysages aériens de grandes villes dans le monde permettaient de prendre de la hauteur, de regarder la terre avec un œil détaché, de changer de point de vue, pour se rendre compte des impacts environnementaux de l’activité humaine, sur la faune et la flore.

 

potager_BAP_1200

Le Potager du Roi, site historique et patrimonial de l’École nationale supérieure de paysage, pense la ville-nature de demain, à la fois productive, écologique et accueillante pour remettre la question du sol et de ses usages au cœur du débat. L’expo de la BAP « Le Goût du paysage » invitait les visiteurs à se questionner sur la récolte des fruits de la terre.

Grand Paris : construire des moyens de transport et des quartiers durables

expoGPE_BAP_1200

La BAP c’était aussi un focus sur le Grand Paris Express. Comment les gares vont-elles se fondre dans le paysage urbain, d’ici 2030 ? Pour la première fois, toutes les maquettes des futures gares du Grand Paris Express, une centaine, étaient exposées dans un pavillon baptisé « Horizon 2030 », dans l'ancienne poste de Versailles. L’occasion de plonger dans les coulisses de ce chantier colossal qui va profondément transformer le visage de l’Île-de-France. 


La BAP a permis une vraie réflexion et un dialogue ouvert entre experts de l’architecture et du paysage, citoyens, artistes et acteurs locaux désireux de remettre en lien l'homme, la nature et la ville. 

assises_patrimoine_1200

Nouveau : des assises du patrimoine à la rentrée
Les 1res Assises du patrimoine en Île-de-France, organisées par la Région, auront lieu le 13 septembre 2019 à Saint-Ouen (93).