Publié le 24 février 2020

Avec 50,3 millions de visiteurs, le tourisme francilien au sommet en 2019

Versailles-château

Crédit photo : Thomas Garnier

L’Île-de-France conforte sa place de première destination touristique mondiale avec un nouveau pic de fréquentation. Cela, malgré l’impact des mouvements sociaux et l’effet Brexit. 

Pour la 2de année consécutive, l’Île-de-France a franchi, en 2019, le cap des 50 millions de visiteurs. En totalisant 50,3 millions de touristes accueillis sur son territoire, selon le Comité régional du tourisme (CRT), soit 200.000 de plus qu'en 2018, une année déjà historique, elle a établi un nouveau record dans un contexte difficile.

Notre région confirme, une fois encore, son attractivité auprès des clientèles du monde entier. L’ensemble des professionnels du tourisme francilien travaillent sans relâche et avec passion pour les accueillir. Nous les soutenons et les accompagnons dans cette démarche afin de préparer les grands événements à venir. »
Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France.

Toujours la 1re destination touristique mondiale

L’Île-de-France conforte ainsi sa place de 1re destination touristique mondiale. Avec une consommation touristique, soit l’ensemble des dépenses des visiteurs, qui reste stable, à 21,7 milliards d’euros de recettes. La croissance a été limitée notamment en raison du repli des touristes chinois. 

Le boom des locations meublées pour le tourisme

En matière d’hébergement, les meublés et locations saisonnières séduisent de plus en plus avec 10,6 millions de nuits enregistrées (+ 752.000 par rapport à 2018). Inversement, les nuitées hôtelières baissent légèrement pour s’établir à 70,7 millions. Cependant, 2019 est la 2de meilleure année en termes d’arrivées hôtelières (35,4 millions), après une année 2018 record (35,5 millions). Cela, grâce à une clientèle française en hausse (18,8 millions),qui compense la baisse des visiteurs étrangers (16,6 millions).

Les touristes américains en tête

Concernant le palmarès des nationalités, les Américains arrivent en tête (2,6 millions) devant les Britanniques (1,8 million), en forte baisse, et les Allemands (1,2 million).

En priorité, les touristes ont visité le musée du Louvre (9,6 millions), le domaine de Versailles (8,2 millions), la Vallée Village (7,1 millions), le musée d'Orsay (3,7 millions) ou encore la Cité médiévale de Provins (1 million). Autrement dit, des lieux de culture et de loisirs situés aussi bien à l'intérieur qu'en dehors de Paris.

Le tourisme, un secteur encore fragile

Toutefois, le secteur reste fragile. Les chiffres 2019 auraient pu être encore meilleurs sans l’impact des mouvements sociaux et l’effet Brexit. De plus, le contexte économique européen moins dynamique, ainsi que les tensions commerciales mondiales ont freiné la venue de certaines clientèles comme les Britanniques, les Chinois et les touristes du Proche et du Moyen-Orient.

Heureusement, l’accueil de grands événements sportifs et professionnels comme la Coupe du monde féminine de football, ou le Salon de l’aéronautique et de l’espace de Paris-Le Bourget a permis de voir affluer de nombreux visiteurs en 2019. Quant au tourisme d'affaires, il est resté relativement stable.