10 août 2017

Août Secours Alimentaire : parce que la solidarité dure toute l'année

la solidarité dure toute l'année
Crédit photo : Conseil régional Ile-de-France

L’association Août Secours Alimentaire distribue des colis repas pendant tout le mois d’août en petite couronne, afin de ne pas créer de rupture dans les actions de solidarité, quand les autres associations interrompent leurs services pour l’été. Reportage à Villejuif, où près de 230 familles sont nourries trois fois par semaine.

Août Secours Alimentaire, l'association qui fait vivre la solidarité en été

« On donne, mais on reçoit bien plus en retour ». Dominique, 85 ans, bénévole « historique », s’affaire dans la grande salle de la Paroisse Sainte-Colombe à Villejuif (94), où l’association Août Secours Alimentaire (ASA) prépare des colis repas aux familles démunies trois fois par semaine. Avec elle, une quarantaine de bénévoles distribuent pain, conserves et produits frais dans l’enthousiasme et la bonne humeur. A l’entrée, Julien, 20 ans, enregistre chaque bénéficiaire, et gère numériquement les stocks de l’ASA. Il a fait le choix du bénévolat, dans le cadre de ses études, pour « se rendre utile ». Radda, la trentaine, est habituellement bénévole aux Restos du cœur, et apporte son aide à l’ASA en août, par solidarité, quand les Restos « ferment ».

Suivant un parcours précis, chaque famille inscrite se présente devant des « stands » pour récupérer des colis représentant l’équivalent de deux repas par personne : épicerie et pain à l’intérieur, fruits et légumes sous une tente à l’extérieur, et chaque mercredi des produits pour bébés au fond de la cour. Une jeune bénévole distribue du gâteau, dont les enfants se saisissent avec joie. Quand la pluie commence à tomber, chacun s’abrite en aidant les autres à transporter poussettes et chariots dans un grand mouvement de solidarité. Sous le préau, un jeune homme se met à jouer de la guitare.

Plus de bénéficiaires mais plus de bénévoles

« Nous prenons le relais des associations qui doivent fermer l’été faute de bénévoles », explique Bernard Baudry, responsable du centre de distribution. Les provisions viennent des trop pleins des supermarchés, de la banque alimentaire, d’autres associations, mais aussi de dons de particuliers. Les bénéficiaires reçoivent des colis suivant le nombre de membres mais aussi de leur situation : colis blancs pour les SDF, colis bleus pour ceux qui peuvent faire réchauffer quelques denrées, colis roses pour les familles ayant un logement mais vivant dans la précarité. « Nous avons beaucoup de femmes seules avec enfants, mais de plus en plus d’hommes viennent aussi. Nos bénéficiaires sont originaires d’Europe de l’Est, d’Afrique subsaharienne et du Maghreb, mais nous recevons de plus en plus de Français, travailleurs pauvres, qui ont besoin de notre aide », raconte Bernard Baudry. Il note que le nombre de bénéficiaires à augmenter de 20 % depuis l’année dernière, avant d’ajouter avec optimisme, « parallèlement, le nombre de bénévoles a également augmenté ! »
 

La Région a apporté une aide de 27.000 euros à Août Secours Alimentaire pour l’extension des distributions des centres de Colombes (92), Créteil (94), Villejuif (94) et Pantin (93) pour le mois d’août 2017.