La Région Île-de-France entend promouvoir la coopération, la mutualisation et la capitalisation d’expériences et de pratiques pour renforcer la cohésion sociale.

Objectifs de l'aide

La Région ambitionne, d’une part, de soutenir le développement des solidarités de proximité venant en complément des solidarités familiales et institutionnelles au travers de réseaux solidaires et, d’autre part, de renforcer les fonctions supports auprès des associations locales au travers d’une aide spécifique en fonctionnement en faveur des fédérations et têtes de réseaux. Ces derniers acteurs devront avoir une dimension régionale caractérisée par la poursuite d’un même objectif et devront justifier d’une présence locale forte et avérée en Île-de-France, et être composés de membres, centres, antennes, équipements, etc.

 

Bénéficiaires

L’aide régionale s’adresse :

  • aux têtes de réseaux présentes en Île-de-France, constituées d’une ou de plusieurs personnes morales de droit privé à but non lucratif, poursuivant le même objectif et intervenant notamment dans les domaines de la jeunesse, de l’éducation populaire, des droits des femmes et des familles. Elles devront justifier d’une présence forte en Île-de-France, et être composées de membres, centres, antennes, équipements etc. en capacité de porter des projets répondant aux objectifs cités plus hauts.
     
  • à des réseaux solidaires et des communautés d'entraide et de coopération sociale, de droit privé à but non lucratif, développant des stratégies de mobilisation des habitants et des solidarités de proximité.

Les porteurs de projets devront avoir plus d’un an d’existence lors de la demande de subvention, et justifier d’un bilan d’exercice comptable de l’année écoulée. Sont exclus du dispositif les associations para-administratives et confessionnelles, les partis politiques, au sens de l’article 4 de la Constitution.

 

Critères d'éligibilité

Les projets devront démarrer à partir du vote en Commission permanente, sauf autorisation exceptionnelle de démarrage anticipé, conformément aux dispositions du règlement budgétaire et financier en vigueur.

Les projets présentés pourront être annuels ou s’inscrire dans des conventions pluriannuelles d’une durée de 3 ans maximum, qui seront élaborées conjointement avec les têtes de réseaux.

 

Nature des projets soutenus

Seront notamment soutenues des actions :

  • d’accompagnement des associations membres et de leurs équipes (bénévoles et salariés) ;
  • de programmes locaux de mobilisation citoyenne et solidaire, de mobilisation des habitants pour développer les solidarités de proximité en particulier chez les jeunes, les familles, les salariés ;
  • de développement sur de nouveaux territoires et d’articulation entre les structures œuvrant en milieu urbain et rural ou péri-urbain ;
  • de soutien à la participation et à l'engagement des jeunes (information sur les parcours civiques, possibilités d’engagement, accompagnement de projets, formation aux gestes de premiers secours). La Région appuiera le développement d’associations de mineurs (juniors associations) et leur éventuelle transformation en associations juridiquement autonomes. Ces actions pourront être mises en lien avec celles menées par le Conseil régional des jeunes ;
  • d’émergence de têtes de réseaux œuvrant sur le bénévolat, et notamment la mise en relation entre bénévoles et associations en recherche d’appui ;
  • de lutte contre les discriminations et en faveur de l’égalité femmes-hommes, du droit des femmes et des familles ;
  • de transmission et de diffusion des valeurs de la République et du principe de laïcité, et de prévention contre la radicalisation.

 

Modalités de l’aide 

La structure ne peut bénéficier ni d’autres aides régionales ni d’aides allouées par des organismes associés à la Région pour l’opération présentée.

La subvention est fixée à 50% maximum de la dépense subventionnable, dans la limite d’un plafond annuel fixé à 50.000€ pouvant être porté à 125.000€ pour les partenariats renforcés.

Tout soutien à une structure ayant déjà bénéficié d’une aide ne peut intervenir qu’après contrôle et évaluation préalables des actions précédemment financées.

 

Démarches

Ce dispositif est ouvert en continu. Il n’y a donc pas de date limite de dépôt de dossier.

Les dossiers complets et adressés sur mesdemarches.iledefrance.fr feront l’objet d’une instruction.

La qualité des projets sera notamment appréciée selon les critères suivants :

  • la définition claire des objectifs recherchés et des moyens mis en œuvre ;
  • le nombre de personnes ciblées ou mobilisées et leurs caractéristiques ;
  • la qualité des partenariats ;
  • la capacité à mobiliser des cofinancements ;
  • la capacité à mener à bien le projet, à le poursuivre et à l’évaluer ;
  • le respect d’une démarche non-discriminante et de parité entre les femmes et les hommes.

Les projets sélectionnés seront soumis pour approbation à la Commission permanente, seule compétente à décider du soutien régional dans la limite de la disponibilité des crédits.

 

Contact

Pour de plus amples informations, vous pouvez adresser un mail à vie [dot] associativeatiledefrance [dot] fr

Tags