Région s’engage aux côtés des professionnels de santé en participant à la sécurisation de leurs locaux d’activités.

Objectif

L’Île-de-France est de plus en plus touchée par l’insécurité à l’encontre de ses professionnels de santé. Face à ce constat alarmant, et afin de garantir aux professionnels de santé des conditions d’exercice optimales voire, dans certains cas, leur permettre de se maintenir sur leur territoire d’implantation professionnelle, la Région s’engage à leurs côtés en participant à la sécurisation de leurs locaux d’activités.

Bénéficiaires

Sont éligibles les professionnels de santé libéraux, omnipraticiens ou spécialistes de premier recours, les masseurs-kinésithérapeutes, infirmiers et sages-femmes. Ces praticiens peuvent exercer seuls ou en cabinet de groupe.

Une partie de cette aide est dédiée aux professionnels de santé confrontés à des problématiques de sécurité rendant difficile leur maintien sur certains territoires.

L’attribution de subventions concernant les médecins a pour condition, pour les praticiens exerçant en secteur 2, l’obligation d’être engagé dans la démarche de modération tarifaire.

Critères d'éligibilité

Le bénéficiaire doit démontrer la nécessité d’acquérir le matériel demandé.

Pour les demandes d’aides relatives à des dispositifs de sécurisation des locaux, le bénéficiaire doit démontrer que ses conditions de travail sont impactées par des problèmes de sécurité.

Modalités de l’aide 

  • Modalités relatives à l’acquisition d’équipements classiques
    La Région peut participer au financement d’acquisition d’équipements (mobiliers et informatiques) à hauteur de 50% maximum de la dépense subventionnable, dans la limite d’un plafond de subvention fixé à 15.000€, dans la limite de l’enveloppe budgétaire annuelle.
  • Modalités relatives à l’acquisition d’équipements de sécurité
    La Région peut participer au financement d’acquisition d’équipements destinés à sécuriser les locaux professionnels (portes blindées, clés de sûreté, interphone ou visiophone couplé avec une gâche électrique et éclairage performant à l’épreuve du vandalisme) à hauteur de 50% maximum de la dépense subventionnable, dans la limite d’un plafond de subvention fixé à 15.000€, dans la limite de l’enveloppe budgétaire annuelle.

Ce dispositif ne peut être sollicité qu’une seule fois par bénéficiaire, dans la limite de 30.000€ au maximum par cabinet médical en veillant à respecter l’équilibre entre professionnels médicaux et paramédicaux.

Démarches

La transmission du dossier se fait via la plateforme des aides régionales, mesdemarches.iledefrance.fr.

Ouverture continue.

Tags