Les conventions de développement culturel sont mises en œuvre afin d’accompagner dans la durée des projets portés par une structure.

La Région entend ainsi entrer dans une véritable logique partenariale avec des acteurs qui :

  • accompagnent la création et la diffusion des arts plastiques, numériques et urbains ;
  • suscitent de nouveaux modes de rencontre entre les publics et les œuvres ;
  • contribuent à l’émergence artistique ;
  • développent des partenariats avec d’autres acteurs culturels, éducatifs ou sociaux du territoire dans une logique de complémentarité.

 

Les conventions Fabriques arts visuels ont pour objectif d’accompagner des acteurs qui :

  • favorisent à l’échelle régionale un maillage d’espaces de travail indépendants dédiés principalement à la création artistique et culturelle, à l’expérimentation et à la recherche ;
  • permettent l’accueil en résidence, l’accompagnement d’artistes et portent une attention particulière à la jeune création ;
  • contribuent au renouvellement des formes artistiques.

 

Bénéficiaires

Peuvent bénéficier des conventions de développement culturel, les structures de création ou de diffusion publiques ou privées suivantes :

  • les centres d’art ;
  • les centres culturels ;
  • les écoles d’art ;
  • les fondations œuvrant dans le domaine des arts plastiques et des arts numériques ;
  • les organisateurs de salons et d’événements dédiés à l’émergence artistique ;
  • les coopératives artistiques de production et de diffusion ;
  • les collectivités territoriales et leurs groupements ;
  • les établissements publics.

 

Peuvent bénéficier des conventions Fabriques arts visuels, les structures suivantes :

  • les « artists run spaces » ;
  • les associations ;
  • les coopératives artistiques de production et de diffusion.

 

Critères d’éligibilité 

Les projets sont sélectionnés au regard des critères suivants :

  • Rayonnement territorial du projet (local, régional, national, international…). ;
  • Indépendance de la direction artistique, formalisation et ambition du projet artistique ;
  • Expérience professionnelle et historique de la direction de la structure ;
  • Formation et organisation des équipes de la structure ;
  • Economie de la structure et partenariats établis avec d’autres financeurs publics ou privés ;
  • Partenariats établis avec des structures sociales, culturelles, éducatives (de la maternelle à l’enseignement supérieur) ;
  • Actions destinées à l’accompagnement des artistes ;
  • Politique de la structure en matière de rémunération des artistes ;
  • Part des dépenses artistiques dans le projet ;
  • Accueils de résidences de création, d’expérimentation ou de recherche ;
  • Insertion de la structure dans des réseaux favorisant la circulation des artistes, des publics ;
  • Implantation géographique ;
  • Spécificité du projet de développement justifiant le soutien régional.

 

Des critères spécifiques s’appliquent pour les conventions de développement culturel :

  • Fréquentation et politique tarifaire ;
  • Actions menées en direction des publics.

Des critères spécifiques s’appliquent pour les conventions Fabriques arts visuels :

  • Partage de l’outil de travail : mutualisation permanente ou accueils ponctuels ;
  • Conditions précises du partage : durée, moyens ou personnels mis à disposition, aide à la production, accompagnement, diffusion…

 

Modalités de l’aide

Pour les conventions de développement culturel, l’aide régionale porte sur le projet de la structure présentée dans un budget analytique. Le soutien régional est plafonné à 40% des dépenses subventionnables du projet, dans la limite d’une subvention de 150.000€. Une quote-part des frais de fonctionnement généraux peut être pris en compte dans cette enveloppe dans la limite de 20% du budget du projet.

Pour les Fabriques d’arts visuels, l’aide régionale porte sur le budget annuel de la structure présenté dans un budget analytique. Le soutien régional est plafonné à 40% des dépenses subventionnables du projet, dans la limite d’une subvention régionale de 150.000€. L’ensemble des frais de fonctionnement généraux peut être pris en compte.


 

Démarches

Le dossier de demande d’aide est à télécharger ci-dessous. L’ensemble des pièces demandées doivent être jointes.
Dates limites :

  • 30 mars pour une présentation au vote début juillet.
  • 13 juillet pour une  présentation au vote avant la fin de l’année en cours.
  • 30 novembre pour une présentation au vote au premier trimestre de l’année suivante.
     
Date de clôture: 
30 mar. 2018

Contacts

Direction de la culture/ service arts plastiques et numériques
Delphine Barberolle, assistante / delphine [dot] barberolleatiledefrance [dot] fr
Fabien Monsinjon, chef du service / fabien [dot] monsinjonatiledefrance [dot] fr