Dans le cadre de sa lutte contre les déserts médicaux et de sa démarche Région Solidaire, la Région lance une expérimentation visant à améliorer, sur un territoire donné, la coordination entre professionnels de santé.

Objectifs de l'aide

La Région Île-de-France s’est engagée depuis plus de deux ans dans une politique volontariste de lutte contre les déserts médicaux. Dans le cadre de sa démarche Région Solidaire, elle initie un projet pilote, « Expérimentation Alliance entre les professionnels de santé », dont l’objectif est d’améliorer la coordination entre les professionnels de santé sur un territoire donné, visant ainsi à assurer aux Franciliens une qualité de soins optimale. Il s’agit, pour la Région, d’expérimenter un dispositif innovant de coordination des ressources de santé et de réponses aux besoins de la population en adoptant une démarche qui part des besoins locaux pour proposer des réponses adaptées aux différents territoires.
 
En effet, l’application uniforme d’une politique globale de santé sur des territoires qui présentent de nombreuses spécificités ne peut résoudre les problèmes actuels : c’est l’identification des ressources locales, et leur juste utilisation tenant compte des réalités du terrain, qui doit permettre une meilleure organisation de l’offre de soin. Cette approche retenue par la Région est conforme à celle de l’ARS dans le PRS 2, dont l’un des principes structurants est de privilégier des actions adaptées aux spécificités locales et qui visent en premier lieu à améliorer la capacité des acteurs à se coordonner.
 
Ce nouveau dispositif doit permettre, en lien avec l’ARS et tous les acteurs de la santé, d’identifier un territoire expérimental et de proposer une coordination des ressources locales sur l’accès aux soins et la prévention spécifiques aux besoins dudit territoire.


Bénéficiaires

Association, SARL, SAS, GIE et autres formes juridiques d’entreprises privées.


Nature des projets soutenus

Les propositions s’attacheront à présenter notamment les caractéristiques suivantes :

  • Avoir identifié un territoire d’Île-de-France présentant des besoins spécifiques en matière d’accès aux soins des patients et pouvant servir d’expérimentation au dispositif proposé. La taille du territoire retenue doit être suffisamment conséquente pour être significative de l’action portée mais doit également correspondre de manière optimale aux ressources allouées.
  • Être en mesure de s’appuyer sur un diagnostic précis de l’offre médicale et paramédicale complète de ce territoire, mais également de la demande de la population. Pour ce faire, les porteurs de projets pourront notamment utiliser les données disponibles fournies par l’Observatoire régional de santé (ORS).
  • Prévoir un accompagnement à destination des professionnels de santé du territoire retenu pour l’expérimentation afin de les aider à contribuer à une meilleure organisation du territoire. La dimension prospective devra être présente pour les futurs professionnels de santé que représentent les étudiants en filières médicales et paramédicales.
  • Proposer, sur des thématiques de santé publiques pertinentes, des actions concrètes de valorisation des ressources médicales existantes tant sur le plan curatif que préventif. La question de l’accès aux services d’urgences médicales est notamment un axe stratégique pour la Région Île-de-France et une action pourrait être montée sur ce thème. 
  • Utiliser tout outil innovant de coordination des ressources présentes sur le territoire et, le cas échéant, en assurer le développement auprès des professionnels concernés, mais également sa promotion auprès des acteurs locaux (collectivités, associations…). Tout outil proposé devra, par ses fonctionnalités, offrir des solutions de partage d’information et d’optimisation des échanges entre les professionnels de santé avec l’assurance du respect des données personnelles (certification ASIP pour l’hébergement des données, respect de la RGPD…) et des dispositifs existants portés par l’ARS
  • Intégrer la dimension d’évaluation des initiatives entreprises afin de pouvoir concevoir des solutions structurelles à long terme pour l’action régionale de lutte contre les déserts médicaux.
  • Les projets doivent être conçus en coordination des dispositifs déjà existants et portés par l’ARS
  • Les propositions doivent présenter un caractère innovant et ne doivent pas reprendre des actions déjà effectives (Communautés professionnelles territoriales de santé, Contrats locaux de santé…).
  • Exploiter les possibilités offertes par la télémédecine pour améliorer l’offre de soins sur le territoire.


Modalités de l’aide 

La Région accompagnera la ou les propositions sélectionnée(s) par un soutien à hauteur de 70% maximum des dépenses éligibles dans la limite d’un plafond de subvention de 100.000€ HT pour les dépenses d’investissement et de 50.000€ HT en fonctionnement.
Sont éligibles en investissement les frais :

  • De développement des interfaces numériques permettant la coordination des professionnels de santé.
  • D’achats d’outils matériels nécessaires à l’exécution stricte du projet. Sont éligibles en fonctionnement les frais liés aux activités d’organisation de la valorisation des ressources médicales et aux actions de prévention et de sensibilisation retenues.
  • De personnels engagés sur ce projet pour la préparation, le pilotage de l’action, sa mise en œuvre et son suivi ainsi que pour la mobilisation des acteurs impliqués.
  • D’études préalables et d’évaluation.


Démarches 

L’ensemble des critères d’éligibilité et des informations sont téléchargeables ci-dessous.

Dossier de candidature et envois conformes aux pièces jointes avant le 30 novembre 2018 à 17h. 
Date de clôture: 
30 nov. 2018

Contact

magdouda [dot] bendjeblaatiledefrance [dot] fr
veronique [dot] boislavilleatiledefrance [dot] fr

Tags