La Région a lancé une aide à l'éducation artistique et culturelle dans les lycées et les CFA en 3 volets non cumulables. Ce volet s’adresse aux acteurs culturels d’Île-de-France qui, par des actions culturelles et artistiques ponctuelles, permettent de vivre une expérience artistique unique ou expérimentale.

Pour faire de l’Île-de-France une région pionnière en matière d’éducation artistique et culturelle (EAC), la Région a lancé une aide régionale à l’éducation artistique et culturelle dans les lycées et les CFA qui comprend 3 volets non cumulables. Le présent volet s’adresse aux acteurs culturels d’Île-de-France qui, par des actions culturelles et artistiques ponctuelles, donnent la possibilité aux jeunes de vivre une expérience artistique unique ou expérimentale.

Objectifs de l'aide

Dans le cadre des Actions ponctuelles d’éducation artistique et culturelle, la subvention est versée aux acteurs culturels franciliens du territoire qui proposent des projets ponctuels d’éducation artistique et culturelle aux lycées et aux CFA. L’objectif est de soutenir les artistes, équipes artistiques, opérateurs et lieux culturels pour l’organisation de projets plus ponctuels d’éducation artistique et culturelle en partenariat avec des lycées et/ou CFA d’Île-de-France.

En rapprochant les acteurs culturels et les établissements d’Île-de-France, l’aide régionale vise à contribuer à la généralisation de l’éducation artistique et culturelle pour tous les lycéens et apprentis, en articulation avec le volet culturel du projet d’établissement, dans le cadre des enseignements et de la vie lycéenne, afin d’accompagner les élèves dans le cadre d’un parcours d’éducation artistique et culturelle tout au long de leur scolarité au lycée ou au CFA.

Bénéficiaires

Acteurs culturels franciliens du territoire dès lors que ce sont des personnes morales de droit public ou privé (artistes, équipes artistiques, opérateurs et lieux culturels…) dotées de moyens humains, logistiques et techniques professionnels suffisants pour garantir la faisabilité du projet, qui respectent les différentes législations en vigueur et qui sont soutenues financièrement par au moins un partenaire public avéré autre que la Région Île-de-France (État et/ou collectivités locales).

Critères d'éligibilité

La structure culturelle s’engage à présenter un projet d’actions d’éducation artistique et culturelle,  basé sur les 3 piliers de l’éducation artistique et culturelle et entièrement gratuites pour les lycées et les CFA. Il doit être ponctuel et s’étendre sur une année scolaire.

Le soutien régional est prioritairement accordé aux projets incluant des lycées accueillant des publics éloignés de la culture (lycées de zones rurales ou des territoires « politique de la ville », lycées professionnels et CFA…). Seront par ailleurs privilégiés les projets qui concernent au moins 2 classes par établissement. La co-construction du projet avec des équipes pluridisciplinaires des lycées et CFA est également un critère déterminant. 

La réalisation du projet doit inclure différents établissements partenaires dont au moins 2 lycées et/ou CFA franciliens ou au moins 3 classes d’un même lycée ou CFA francilien.

Le projet doit comprendre plusieurs actions successives qui constituent un parcours pour les élèves participants autour des 3 axes de l’éducation artistique et culturelle.

Le projet s’étend entre 2 et 10 mois dans une année scolaire et concernent plusieurs établissements scolaires à raison d’un minimum de 2 lycées et/ou CFA franciliens ou au moins 3 classes d’un même établissement scolaire.

Le soutien régional est prioritairement accordé aux projets innovants, en lien avec un domaine culturel peu soutenu par la Région et mené en priorité avec des lycées et/ou CFA situés en zones rurales ou sur des territoires « politique de la ville » ainsi qu’aux projets visant des établissements qui n’ont pas encore engagé d’action EAC avec la Région. Seront par ailleurs privilégiés les projets qui concernent au moins 2 classes par établissement.

Nature des projets soutenus

Ces initiatives peuvent être des projets à caractère unique (résidence d’artiste, projet en lien avec un évènement exceptionnel…), des expérimentations pouvant déboucher sur un projet plus pérenne ou encore des projets portés par des structures n’ayant pas les moyens d’un projet de plus longue durée.

En vue de donner à chaque lycéen et apprenti accès à une offre artistique et culturelle adaptée de qualité et ainsi favoriser leur épanouissement, leur réussite et leur entrée dans la citoyenneté, les projets doivent comporter une offre artistique et culturelle articulée autour des 3 piliers de l’éducation artistique et culturelle (acquisition de connaissances, pratique artistique, rencontre avec l’œuvre et/ou l’artiste) et favoriser la rencontre avec les métiers de la culture.

Modalités de l’aide 

Afin de leur permettre de monter des programmes artistiques et culturels en direction des lycées et des CFA, sous forme de parcours ou d’outils innovants, les institutions culturelles bénéficient d’une subvention régionale prévue dans une convention d’une durée d’un an, renouvelable 2 fois après évaluation et à condition que le nombre de lycées et/ou CFA concernés augmente.

La Région passera une convention avec  une structure culturelle afin de soutenir le projet qui devra se dérouler sur une durée minimale de 2 mois et maximale de 10 mois, sur  une année scolaire.

Cette subvention est calculée sur la base des dépenses éligibles. Celles-ci peuvent inclurent les frais de fonctionnement généraux relatifs au projet, dans la limite de 20% du projet ainsi que les coûts de transport des jeunes (car, bus…).

Le soutien régional est plafonné à 70% des dépenses subventionnables du projet, dans la limite d’une subvention régionale annuelle de 25.000€.

Démarches 

Les demandes d’aide devront être déposées sur mesdemarches.iledefrance.fr, la plateforme des aides régionales, dans le respect du calendrier des Commissions permanentes, avant le vendredi 19 avril 2019.

À noter : depuis 2016, tout bénéficiaire d'une subvention régionale s'engage à proposer une offre de stage, afin de favoriser l'accès des jeunes au marché du travail.