La Région apporte son soutien aux actions structurantes à destination des aidants de personnes atteintes d’autisme, de handicap cognitif, psychique, de polyhandicap, de maladies neurodégénératives, de personnes vieillissantes ou atteintes de maladies invalidantes.

Objectifs de l'aide

L’aidant est « la personne non professionnelle qui vient en aide à titre principal, pour partie ou totalement, à une personne dépendante de son entourage, pour les activités de la vie quotidienne ».

La problématique des aidants a été réaffirmée dans la loi n° 2015-1776 du 28 décembre 2015 relative à l’adaptation de la société au vieillissement. Plus récemment, lors du Comité interministériel du handicap du 02/12/2016 une « stratégie nationale d’aide aux aidants » est présentée.

D’autre part, le statut d’aidant étant encore mal connu, beaucoup d’aidants n’ont même pas conscience de l’être et encore moins d’avoir des droits. La connaissance de ce statut peut alléger déjà considérablement le poids qui pèse sur chaque aidant et l’inciter à aller chercher l’aide requise au bon endroit, auprès du bon interlocuteur.

Bénéficiaires

Les porteurs de projet sont des associations de loi 1901, de plus d’un an d’existence lors de la demande de subvention et pouvant justifier d’un bilan d’exercice comptable de l’année écoulée.

Critères d'éligibilité

Les critères de sélection se déclineront comme suit, par ordre de priorité :

  • qualification des intervenants,
  • nature, nombre et lieux de réalisation précis des actions,
  • nombre et type de bénéficiaires escomptés,
  • projets innovants,
  • mutualisation de bonnes pratiques et essaimage,
  • mutualisation méthodologique dans la conduite d’études ou d’enquêtes,
  • indicateurs d’évaluation prévus en cours et à l’échéance du projet.

Le commencement d’exécution de l’action doit être postérieur à l’attribution de la subvention par la Commission permanente du Conseil régional d’Île-de-France.

Les projets sélectionnés seront soumis pour approbation à la Commission Permanente, seule compétente à décider du soutien régional, dans la limite de la disponibilité des crédits.

Une association pourra déposer autant de projets qu’elle le souhaite.

Un même projet ne pourra être soutenu au titre d’un autre dispositif régional.

Une association ayant postulé et/ou ayant été précédemment soutenue dans le cadre de cet appel à projet pourra candidater à nouveau.

Nature des projets soutenus

Les projets à destination des aidants de personnes atteintes d’autisme, de handicap cognitif, psychique, de polyhandicap, de maladies neurodégénératives, de personnes vieillissantes ou atteintes de maladies invalidantes.

Sont éligibles les associations prévoyant pour ces publics un projet spécifique en plus de leur activité habituelle. L’appel à projet ne peut en aucun cas se substituer au fonctionnement habituel de la structure.

Les projets proposés devront préférablement avoir une dimension régionale et entrer obligatoirement dans l’une des thématiques suivantes :

  • les projets d’envergure visant à informer de l’existence du terme même d’aidant et du statut propre qu’il recouvre,
  • les projets visant à informer rapidement et individuellement les aidants grâce aux nouvelles technologies,
  • les projets apportant une réponse au besoin de recul et de répit de l’aidant et par là-même faciliter leur repérage et l’identification de leurs besoins,
  • les projets destinés au binôme aidant-aidé œuvrant à la prévention des ruptures familiale, sociale et professionnelle,
  • les projets mettant en place des actions de prévention-santé, spécifiquement dédiés aux aidants.

Modalités de l’aide 

La subvention régionale est fixée au maximum à 50% de la dépense subventionnable, dans la limite d’un montant maximum de subvention fixé à 40.000€ par projet.

Le porteur de projet s’engagera à accueillir un ou plusieurs stagiaires, conformément à l’adoption par l’assemblée régionale du rapport n° CR 08-16 du 18 février 2016 visant à favoriser l’accès des jeunes au marché du travail : la mesure «100 000 nouveaux stages pour les jeunes Franciliens» (voir les modalités dans l’annexe jointe).

Démarches 

La transmission du dossier de demande de subvention doit se faire via la plateforme des aides régionales avant le 25 avril 2018.

Tags