Soutien aux projets de recherche nécessitant un investissement matériel important (dont le coût est compris entre 200.000€ et 5 M€ HT).

Objectifs de l'aide

Par l’intermédiaire du dispositif SESAME, la Région souhaite donner aux équipes de recherche franciliennes les moyens nécessaires pour développer de nouveaux projets d’envergure et mettre en œuvre des dispositifs expérimentaux originaux de recherche afin de faire du territoire francilien une référence mondiale en matière de science et de technologie.

L’appel à projets SESAME a pour ambition de :

  • favoriser le rapprochement entre recherche académique et privée, notamment en ouvrant les plateformes aux entreprises franciliennes ;
  • contribuer à la structuration scientifique des différents sites en soutenant notamment (mais non exclusivement) des projets inscrits dans les dynamiques « IDEX » et « ISITE » et plus largement dans les « politiques de site » ;
  • renforcer l’attractivité internationale des établissements franciliens et de leurs équipes ;
  • stimuler l'interdisciplinarité et le développement de programmes de recherche entre équipes de disciplines scientifiques différentes ;
  • encourager de manière spécifique les disciplines des lettres et sciences humaines et sociales (LSHS) à se doter d’équipements d’envergure permettant leur montée en puissance sur la problématique des « humanités numériques ».

 

Bénéficiaires

L’appel à projets SESAME s’adresse aux établissements de recherche et d’enseignement supérieur relevant du secteur public et parapublic, ou privés à but non lucratif.

 

Nature des projets soutenus

La prise en compte de dépenses éligibles s’effectue à compter de la date d’ouverture de l’appel à projets.

Sont éligibles à SESAME :

  • les équipements dont le coût total est compris entre 200.000€ et 5.000.000€ HT. Le taux maximum d’intervention régionale pour l’acquisition des équipements s’élève à 66% du montant HT du coût total du projet ;
  • tous les projets dont la thématique ne s’inscrit pas dans celle de Génopole ou dans l’un des neuf Domaines d’intérêt majeur (DIM) régionaux labellisés par le Conseil régional en décembre 2016 ;
  • les projets dont la thématique s’inscrit dans l’un des quatre DIM dits « émergents » labellisés à cette même occasion ;
  • les projets portés conjointement par des Universités normandes et franciliennes, et notamment ceux inscrits au Contrat de plan interrégional (CPIER), sont également éligibles au présent appel à projets.

Ne sont pas éligibles :

  • les dépenses de fonctionnement liées à l’acquisition ou l’exploitation des équipements scientifiques (fournitures et ordinateurs de bureau, consommables et petit matériel de laboratoire, fluides, produits chimiques et matières premières, frais de personnel…) ;
  • les projets de construction ou de rénovation de bâtiments.
SESAME Filières PIA
En 2018, dans le cadre du Programme d’Investissement d’Avenir, la Région s’associe à l’État pour financer des projets de plateformes technologiques mutualisées, afin de renforcer les liens entre acteurs de la recherche et tissu socioéconomique, et ainsi structurer les filières industrielles stratégiques de son territoire.
Pour plus d’infos : www.iledefrance.fr/aides-services/sesame-filieres-pia

 

Démarches

Le dossier de candidature pour l’appel à projets SESAME est à compléter en ligne, à l’adresse suivante : http://par.iledefrance.fr, avant le 4 juin 2018 à 14h.

Les organismes ne dépendant d’aucune COMUE peuvent candidater (un dossier par établissement). De ce cas-là, la rubrique « COMUE de rattachement » n’est pas à renseigner.   

 

L'exemple d'ALYSES en 2008
« ALYSES », le pôle d’expérimentation et d’analyses des sols et sédiments tropicaux, se situe au croisement des préoccupations contemporaines issues des conférences de Rio : le climat, la biodiversité et la désertification. Il s’agit d’une plateforme mutualisée d’analyse et d’expérimentation des sols et sédiments tropicaux, sous la double tutelle des UMR élargies LOCEAN-BIOEMCO. Les équipements d’ALYSES permettent d’associer les analyses géochimiques, biochimiques, biomoléculaires et de réaliser des observations morphologiques. Ce projet, soutenu par la Région Ile-de-France et son dispositif SESAME en 2008 à hauteur de 450.000€, a permis l’acquisition de microscopes électroniques, de divers spectromètres et autres équipements indispensables au fonctionnement de la plateforme. Il a également été cofinancé par l’IRD et l’UPMC.