Publié le 2 avril 2021

Aide Relance industrie : Dusogat développe son activité de maisons en bois

maison ossature bois

Crédit photo : iStock

De l’emballage pour l’industrie aux maisons 100 % bois, le groupe Dusogat valorise le bois, innove et se transforme au cœur du Gâtinais français. Pour cela, il a bénéficié de l’aide PM’up Relance industrie, proposée par la Région.

De PM'up Relance industrie à TP'up/PM'up Relance

Destinée aux TPE, PME et ETI industrielles PM’up Relance industrie a été proposée du 24 juillet 2020 au 21 septembre 2020.

Son objectif ? Accompagner des entreprises franciliennes dans des opérations de relocalisation, d'implantation ou de transformation de site, tout en contribuant à créer ou à maintenir des emplois en Île-de-France.

 Découvrez TP'up Relance et PM'up Relance, les aides régionales à la disposition des entreprises depuis mars 2021.

Entreprise lauréate de l'appel à projets régional PM'up Relance industrie (voir encadré), Dusogat emploie 40 personnes sur un site de 7 hectares à Château-Landon (77).

Son activité historique est la fabrication d'emballages permettant d’exporter des pièces industrielles (de voitures), de la tôle…

À quoi s'est ajoutée une seconde activité en 2010 : la construction de maisons à ossature bois pour des bâtiments publics et privés, sous le nom de Dusobois. 

Pour une industrie innovante en Île-de-France

Le développement de cette filière, soutenue par la Région, permet de maintenir une activité industrielle innovante sur le territoire francilien.

« Nous créons une nouvelle ligne de production, avec des moyens de levage, de coupe et d’assemblage qui nous permettra de réaliser 50 structures par an, comme un bâtiment pour la restauration collective en ce moment », explique Vincent Matignon, P-DG de Dusogat.

Celui-ci souligne l’impact social et environnemental positif du « made in France » quand beaucoup de maisons à ossature bois sont aujourd’hui importées de Lituanie par exemple. 

« De petit à moyen Poucet »

« Cette aide va nous permettre d'évoluer de petit à moyen Poucet », résume Vincent Matignon.

« Aujourd’hui, poursuit-il, le bâtiment existe mais le projet, c’est d’industrialiser le processus de production pour passer de 15 structures aujourd’hui à 50, à terme. »

Un marché qui a un potentiel de développement 

Alors que les constructions en bois représentent aujourd’hui 10% de la construction globale en France, le président du groupe Dusogat pointe des freins à son développement :

  • Freins culturels dans la mesure où les Français sont adeptes des maisons en dur,
  • Freins économiques car la filière béton occupe une place prépondérante en France.

Mais il souligne aussi le potentiel écologique et social du bois. Des atouts au cœur de l’activité de l’entreprise : elle s’engage en effet à utiliser seulement du bois issu de forêts gérées de façon responsable.