Publié le 8 décembre 2021
Mis à jour le

Accord de coopération entre la Région Île-de-France et Antananarivo

Crédit photo : PRX Madagascar

La Région Île-de-France a signé en 1990 un accord de coopération avec la commune urbaine d’Antananarivo, capitale de Madagascar. À partir des années 2000, la coopération s’est intensifiée vers les secteurs de l’urbanisme et du patrimoine. Un volet social important complète ce partenariat.

Signé avec la commune urbaine d’Antananarivo (CUA) dès 1990, l’accord de coopération avec la capitale malgache figure parmi les plus anciens partenariats de la Région Île-de-France sur le plan international. La préservation de la Haute Ville d’Antananarivo constitue le fil rouge de cette coopération.

Antananarivo en chiffres

  • Entité partenaire : commune urbaine, capitale de Madagascar.
  • Population : 3,2 millions d’habitants dans la totalité de l’aire urbaine, soit 11,8% de la population du pays. 
  • Économie : 42% du PIB du pays. 

La préservation de la Haute Ville : fil rouge de la coopération

Pour accompagner la commune urbaine d’Antananarivo dans la protection de son patrimoine historique, un programme conjoint de préservation du patrimoine est en cours depuis 2009.
Il comporte deux volets :

  • Un volet règlementaire de protection du patrimoine,
  • Un volet concernant la réhabilitation de sites patrimoniaux.

Cette coopération a permis à la capitale de Madagascar de faire de la sensibilisation sur la valeur de ce patrimoine urbain et de mieux le valoriser. Les actions menées visent également à encourager le tourisme et le développement économique local.

Le bureau PRX-Madagascar

La Région Île-de-France s’appuie sur sa représentation à Antananarivo pour mener sa coopération. D’abord à partir de 2008, avec l’Institut des métiers de la Ville, puis depuis 2017 avec le bureau Paris Region Expertise-Madagascar (PRX-Madagascar). Celui-ci apporte un appui à la capitale malgache dans les projets de coopération et fait le lien avec les acteurs locaux.

Les projets se sont particulièrement concentrés sur la Haute Ville
Ce quartier représente le cœur géographique et historique du Royaume Merina. Il est composé d’une architecture singulière, issue de la fusion de l’architecture malgache traditionnelle avec des influences anglaise, française et même créole.

La Haute Ville montre également un paysage particulier, illustrant un ensemble urbain historique cohérent et encore bien préservé. Outre le patrimoine matériel, la Haute Ville rassemble nombre de croyances et traditions vivantes héritées de l’époque royale qui font pleinement partie de la valeur de ce site.

La Région a notamment contribué aux projets suivants :

  • La création d’un Plan Vert – Plan Bleu pour la Ville, qui a conduit à l'instauration d’un secteur sauvegardé correspondant à la Haute Ville en 2009,
  • La réhabilitation de l’ancienne résidence des maires d’Antananarivo, en 2018, propriété de la commune urbaine d'Antananarivo qui accueille désormais le musée de la Photographie de Madagascar. Il s’est donné pour mission de numériser le patrimoine photographique malgache pour le protéger et de le mettre en valeur au travers d’expositions numériques destinées au grand public.
  • La Région apporte également son appui à la constitution du dossier d'adhésion d'Antananarivo au réseau des villes créatives de l'Unesco.
  • En novembre 2021, la Région apporte son soutien à la réhabilitation de la bibliothèque municipale d'Antananarivo, implantée dans le quartier d'Analakely.

Un volet social important

Madagascar étant l’un des pays les plus pauvres au monde, l’aide aux populations défavorisées est donc une priorité pour la commune urbaine d’Antananarivo. La Région y contribue au travers du financement d’ONG franciliennes intervenant dans les quartiers d’habitat précaire, en complément des aides directement apportées à la commune. 

En avril 2021, la Région a voté le cofinancement d’un centre social municipal d’accueil pour enfants et femmes en situation de grande vulnérabilité. Elle finance également la prise en charge socio-éducative d’enfants par l’association Asmae Sœur Emmanuelle au sein d’un centre pour sans-abri de la commune urbaine d'Antananarivo.

La Région finance également l’extension d’un dispositif de santé et de protection sociale à destination de familles vulnérables mis en œuvre par l’ONG Atia et son partenaire local, l’Association malgache de mutuelle de santé, à travers une micro-assurance santé et un accompagnement médico-social.

Enfin, la Région apporte son soutien à l’action du père Pedro en faveur des plus défavorisés. Elle soutient la construction d’un « hostel » pour visiteurs, ainsi que des travaux de rénovation de terrains de sport.

Antananarivo membre du réseau Sprint

L’incubateur tananarivien Next@ est membre du réseau Sprint, le réseau d'incubateurs africains et francophones lancé par la Région en 2017. Il accompagne des porteurs de projets et bénéficie d’une mise en réseau avec les autres partenaires du dispositif Sprint.

Liens franco-malgaches

  • Diaspora : La France compte une communauté malgache d’environ 100.000 personnes.
  • Économie
    - La France est le 2e client de Madagascar. 
    - Madagascar a connu une croissance de 4,3% en 2019, mais a été frappé par une récession dès 2020 en raison de la pandémie de COVID-19.
    - Madagascar fait partie des pays les moins avancés (PMA). En 2020, l’indice de développement humain (IDH) de Madagascar demeure très faible (164e place sur 189).
    - C’est le 1er pays bénéficiaire de l’aide publique au développement des collectivités territoriales françaises en 2019.   
  • Locuteurs francophones : 5,2 millions de personnes, en 2018 (Organisation internationale de la francophonie).

Contact pauline.may@iledefrance.fr