50% de saisines supplémentaires pour le médiateur de la Région en 2017

Le médiateur de la Région Île-de-France, Jean-Pierre Hoss, vient de publier son rapport d’activité 2017. Il a reçu 155 saisines durant l'année.

Alors que la fonction de médiateur reste encore peu connue dans les instances régionales, Jean-Pierre Hoss a reçu 155 saisines en 2017, soit 50% de plus qu'en 2016. Sur ces 155 saisines, 60% relevaient de son domaine de compétence, soit plus de la moitié et 56% d’entre elles ont été satisfaites. Le médiateur se charge de réorienter les requêtes mal dirigées.

Les réclamations proviennent majoritairement de particuliers (3/4) et de personnes morales (1/4) telles que des associations, des communes, des entreprises et des établissements publics, notamment pour des problèmes liés aux bourses (formation sanitaire et sociale, aide à la mobilité internationale des étudiants, formation professionnelles…). Le délai de réponse reste relativement court, entre 1 jour et 2 mois, et les dossiers réorientés le sont dans un délai de 3 jours maximum.

L'Île-de-France a été la première région de France à se doter d'un médiateur. Celui-ci est chargé de proposer une voie de recours amiable, gratuite et indépendante pour régler les différends entre toute personne physique (citoyen) ou morale (entreprise, association, collectivité) et l'administration régionale. Il intervient également en cas de litige avec une décision prise par l'administration de la Région Île-de-France. Avec la médiation, les citoyens, les associations, les entreprises et les collectivités de la Région disposent d'un recours simple, rapide et gratuit pour corriger d'éventuelles erreurs ou certaines injustices.

Rapport d'activité du médiateur 2017
.pdf 6.07 Mo