3 novembre 2016

18 millions d'euros pour renforcer la sécurité en Île-de-France

La Région agit pour renforcer la sécurité en Île-de-France : transports, lycées, polices municipales, vidéo-protection... Le Bouclier de sécurité voté par le Conseil régional permet désormais de financer des mesures concrètes pour la sécurité de tous les Franciliens.

Un investissement croissant pour la sécurité en Île-de-France

Alors que la précédente majorité avait divisé les crédits alloués à la sécurité par 5 en 10 ans, le nouvel exécutif a choisi de rétablir les moyens nécessaires pour assurer la sécurité en Île-de-France, exigence renforcée ces derniers mois en raison du contexte sécuritaire général. Le budget d’investissements a ainsi été triplé en 2016 par rapport à l’année précédente pour atteindre plus de 18 millions d'euros. En 2017, il sera encore augmenté de 10 %.

Quelles mesures ?

Sécurisation des lycées publics mais également des établissements privés sous contrat, pour lesquels les aides régionales ont été étendues, financement des travaux de rénovation des commissariats et des casernes de gendarmerie à hauteur de 50 % des travaux, contre 20 % auparavant, aide à l’équipement des polices municipales, aide au déploiement de dispositifs de vidéoprotection dans les communes mais aussi dans les transports, sécurisation des îles de loisirs franciliennes… La Région mène des actions concrètes pour renforcer la sécurité en Île-de-France. 

Dans les transports, la Région et le Stif (Syndicat des transports d’Île-de-France) investissent également pour la sécurité des voyageurs. 100 % des trains seront ainsi vidéo-protégés en 2018, tout comme les bus du réseau Optile. En 2016, le Stif prend en charge le recrutement de 490 agents supplémentaires à la SNCF et à la RATP. Un plan de déploiement de caméras de vidéo-surveillance dans 70 gares routières a également été lancé. 

 

La Région agit près de chez vous ! Quelques exemples concrets :
105.000 euros d’investissements au lycée Hélène-Boucher à Tremblay-en-France (93) pour clôturer le parvis et de la vidéo-protection.
70.400 euros pour la sécurisation des commissariats des 10e et 11e arrondissements (75).
945.572 euros pour l’agrandissement de la caserne d’Ecquevilly (78).
40.703 euros en faveur de la police municipale du Blanc-Mesnil (93)  afin d’équiper les policiers en gilets pare-balles et caméras piétons notamment.
15.313 euros pour financer un véhicule pour la police municipale de Montereau-Fault-Yonne (77).
300.000 euros pour le déploiement de 78 caméras dans 10 communes de la Communauté de communes Pays de France (95).
58.500 euros pour le financement de la vidéo-protection à Ville-d’Avray (92).
47.250 euros pour l’installation de 9 caméras dans la commune d’Orly (94).
58.000 euros à l’Association départementale de médiation et d’aide aux victimes de l’Essonne.
20.000 euros à l’Association française des victimes de terrorisme.