La Région s’engage en faveur de l’accès au logement social pour les classes moyennes

Pour pallier les difficultés des classes moyennes à se loger en Île-de-France, le Conseil régional vient de voter la reprise du financement des logements sociaux intermédiaires.

Photo : © Laurent Villeret/Dolce Vita/Picturetank

« Trop pauvres » pour se loger dans le parc privé, « trop riches » pour le logement social, les classes moyennes ont de plus en plus de mal à se loger en Île-de-France, d’autant que le nombre de logements construits chaque année reste encore très insuffisant dans la région.

Le Conseil régional entend donc faciliter l’accès de tous les Franciliens à un logement adapté à leurs revenus et les aider à construire un véritable parcours résidentiel. Lors de la séance du 17 mars, les élus franciliens ont voté la reprise du financement des logements sociaux PLS (prêt locatif social), dits intermédiaires, un financement qui avait été interrompu par la précédente majorité en 2014. Ce type de logements représente un tiers du logement social financé par la Région en 2014 en Île-de-France.

En contrepartie de ces aides au logement social intermédiaire, la Région demandera aux bénéficiaires (organismes HLM, collectivités…) de proposer aux ménages des loyers inférieurs aux plafonds règlementaires.

L’objectif affiché par la Région est de stimuler l’offre de logements à loyer intermédiaire, en particulier dans les secteurs bien dotés en logements sociaux et très sociaux. Cette décision va dans le même sens que l’ensemble des rapports Logement votés lors de ce Conseil régional, notamment celui sur le dispositif anti-ghettos pour ainsi accroître la mixité sociale dans tous les quartiers franciliens.

Tags