Le conseil régional des 18 et 19 février consacré à l'emploi

Accès à l’emploi des personnes en situation de handicap, création de 100.000 premières expériences professionnelles pour les jeunes Franciliens, renégociation de la convention avec Pôle emploi pour accélérer le retour à l'emploi, engagements pour l’apprentissage… Découvrez les principaux chantiers en débat lors de la prochaine séance du conseil régional.


Photo : séance d'installation du 18 décembre 2015 © Alfred Cromback/Picturetank

La prochaine séance plénière de l'assemblée régionale aura lieu ce 18 février toute la journée dès 9h, et se poursuivra le 19 février. Vous pourrez la suivre en direct sur Twitter et en vidéo sur notre site.

Les conseillers régionaux d’Île-de-France seront amenés à débattre et à voter sur un certain nombre de dossiers inscrits à l’ordre du jour de la séance (téléchargeable en cliquant ici), dont ceux-ci :

  • La Région s’engage pour l’emploi : 100.000 stages pour les jeunes Franciliens (rapport téléchargeable en cliquant ici). En juin 2015, en France, plus de 800.000 demandeurs d’emploi, toutes catégories confondues, avaient moins de 25 ans. La question de leur insertion sur le marché du travail est primordiale. C’est pourquoi la Région souhaite que toutes les entreprises, collectivités territoriales et associations bénéficiant d’une subvention régionale accueillent un ou plusieurs jeunes en stage, dans le cadre de leur parcours de formation ou d’insertion. Il s'agit d'instaurer le principe « subvention contre accueil d'un jeune » : quand on touche une subvention publique, il doit y avoir une contrepartie citoyenn. L’objectif en termes d’accueil sera fixé en fonction du montant de la subvention régionale versée. La Région elle-même, en tant que collectivité, devra aussi montrer l'exemple.
     
  • Plan d’action pour l’apprentissage (rapport téléchargeable en cliquant ici). Pour beaucoup de jeunes Franciliens dont l’insertion sur le marché du travail est de plus en plus difficile, l’apprentissage est aujourd’hui clairement devenu un véritable sésame pour l'emploi. Pourtant, le budget régional consacré à l’apprentissage a considérablement diminué ces dernières années, et l’Île-de-France n’a jamais compté aussi peu d’apprentis. Pour inverser cette tendance, la Région veut mettre en œuvre un plan d’action activant tous les moyens dont elle dispose : optimiser le fonctionnement des centres de formation d'apprentis (CFA), adapter la carte des formations, revaloriser le statut des apprentis, faciliter leur recrutement et renforcer leur accompagnement, ou encore préparer gratuitement les élèves des CFA d’Île-de-France à l’examen du Code de la route.
     
  • Renégociation de l’accord-cadre entre la Région et Pôle emploi (rapport téléchargeable en cliquant ici). La Région Île-de-France a développé depuis plusieurs années un partenariat avec Pôle emploi. Le Conseil régional est invité à voter sur le fait de donner mandat à la présidente de la Région pour renégocier cet accord-cadre de partenariat afin de tenir compte des engagements politiques de la nouvelle mandature régionale en matière de développement économique et d’emploi. Cette renégociation portera notamment sur la mise à disposition du fichier de données individuelles anonymisées des demandeurs d’emploi de Pôle emploi à la Région, la formation des demandeurs d’emploi et l’apprentissage.
     
  • Accès à l’emploi des personnes en situation de handicap, grande cause régionale 2016 (rapport téléchargeable en cliquant ici). L’Île-de-France compte un peu plus de 50.000 personnes handicapées sans emploi. Et seuls 20% des établissements franciliens respectent l’obligation d’au moins 6% de travailleurs handicapés, contre 31% en moyenne en France. En érigeant l’emploi des personnes en situation de handicap en grande cause régionale 2016, comme annoncé dans le discours d’investiture de sa présidente en décembre 2015, le Conseil régional s’engage à réduire ces inégalités. Tous les leviers régionaux disponibles seront mobilisés, notamment les structures participant au service public régional de l’emploi et à celui de l’orientation, en particulier les Cap emploi. La Région montrera aussi l’exemple en atteignant d’ici à la fin de la mandature la part réglementaire de 6% de collaborateurs handicapés dans ses effectifs.
     
  • Cellule de veille et d’accompagnement pour les entreprises en restructuration (rapport téléchargeable en cliquant ici). La priorité de cette mandature est celle de l’emploi. Le conseil régional, d’une part, et le préfet de Région d’autre part, ont convenu d’unir les efforts des deux institutions pour accompagner les entreprises en difficulté et leurs salariés. Ce rapport proposé au vote des conseillers régionaux vise à la création d’une cellule de veille et d’accompagnement pour les entreprises en difficulté ou en restructuration, dans le cadre de la délégation de Jérôme Chartier, premier vice-président en charge de l’économie et l’emploi.
     
  • Sécurisation de la gestion des fonds européens confiés à la Région pour la période 2014-2020 (rapport téléchargeable en cliquant ici). Conformément à la loi de modernisation de l'action publique, les Régions assurent désormais, à la place de l’État, une partie de la gestion des fonds européens structurels et d’investissement pour la période 2014-2020. La Région a identifié, pour cette période, quatre axes d’amélioration pour mener à bien cette gestion : renforcement de l’accompagnement des porteurs de projets, prévention des conflits d’intérêts et du risque de fraude, montée en puissance de l’équipe régionale dédiée, formalisation de procédures de gestion et de contrôle adéquates.
     
  • Actions en faveur des victimes de violences ethniques et religieuses au Moyen-Orient (rapport téléchargeable en cliquant ici). Le Conseil régional se prononce sur son engagement aux côtés des minorités persécutées victimes de violences ethniques et religieuses au Moyen-Orient.

Tags