@SilverValley_

Quebec: Des partenaires en France pour tout savoir sur les personnes âgées - t.co/uDpdL0fSTu @LP_LaPresse - #silvereco
DEFI ! Comprendre en 5j l’écosystème et les enjeux de la filière #SilverEco - Rv le 24 nov - t.co/gF2eklMwCL t.co/BOTi2Zvv5n
@iTerritorial @AgeAutonomie @netpublic @CNRS C'est une commande ? ;) Projet intéressant au demeurant. Nous prenons bonne note !
Silver Valley en Martinique avec le DGS du CG de la Martinique t.co/sStaVkBkdk

Envoyer un tweet

Silver Valley : l'économie de l'or gris s'installe à Ivry-sur-Seine

Inauguré le 1er juillet à Ivry-sur-Seine, le pôle de la Silver Valley, dédié à l'économie innovante au service des personnes âgées, veut devenir la référence du secteur.

 

 

 

 

 

À noter

Ancrée sur le territoire francilien et soutenue par la Région Île-de-France, la Silver Valley a pour objectif de créer les conditions propices au développement de l'économie du vieillissement. Cette initiative est portée par le cluster Soliage, qui fédère depuis trois ans les acteurs franciliens du secteur des technologies pour l'autonomie et des solutions innovantes pour le « bien vieillir ».

Le cœur du site de la Silver Valley, lieu privilégié d'échange entre les différents acteurs de la filière, accueillera une pépinière d'entreprises, un showroom et des laboratoires.

Selon l'Insee, la part de la population de plus de 60 ans atteindra 31% d'ici 2035.  
Xavier Frison

Pour un peu, il aurait volé la vedette aux officiels venus en nombre à l'inauguration de la Silver Valley, le pôle d'innovation de l'économie du vieillissement installé à Ivry-sur-Seine (94). Campé sur la selle de sa trottinette customisée, les pieds bien à plat, Jacques Blosseville, 90 ans, fend la foule comme un adolescent dans une fête de famille. L'intarissable Géo Trouvetou compte bien sur la naissance de ce site de 5.000 m² regroupant les entreprises spécialisées autour du vieillissement pour faire connaître et commercialiser son Wellpedy, dont 120 unités ont déjà trouvé preneur.

Pour l'instant, 50 entreprises et 645 emplois sont à mettre au crédit de la Silver Valley («vallée gris-argent »), dont le nom fait référence à la Silicon Valley, berceau de l'économie numérique en Californie. À terme, les promoteurs du projet misent sur 300 entreprises et 5.000 emplois.

Premier défi : attirer les entreprises

L'objectif est ambitieux : certains des entrepreneurs venus présenter leurs innovations en ce 1er juillet admettent qu'ils ne souhaitent pas, pour l'instant, déménager leur activité. « On a créé de l'emploi local dans une zone rurale, on ne peut pas partir comme ça », avance celui-là. « Pour plus d'efficacité je préfère garder nos bureaux près des salariés dans les Yvelines, même si la majorité de nos clients sont dans le Val-de-Marne », finit par avouer mezza voce celui-ci, un rien gêné aux entournures.

Tous saluent néanmoins la volonté de réunir les acteurs de l'économie des personnes âgées en un même lieu, identifié par l'ensemble du secteur. « Ce qu'on en attend surtout, ce sont des investisseurs », résume Philippe Notton, le patron d'Ezodis, éditeur d'une application sociale pour tablettes à destination des seniors, soutenue par un prêt d'honneur de la Région Île-de-France. Pour le représentant d'Assystel, un système de téléassistance relié aux clients par un simple pendentif, la Silver Valley servira surtout à « mettre en relation des porteurs de projet avec des industriels et des financiers. Et à développer la notoriété des entreprises ».

Intégrer les technologies en douceur

Coincé comme les autres exposants dans la petite alcôve mise à leur disposition, Pierre Belman enchaîne les présentations de son Vélib' pour « personnes fatigables », sorte de fauteuil roulant pensé sur le modèle des vélos en libre service qui essaiment dans la région. Lauréate de la bourse Charles Foix et bénéficiaire de l'Aide à l'innovation responsable (AIR), testée à partir de novembre à Ivry, l'innovation de Myd'l est promise à un bel avenir. À condition, comme le dira une intervenante au sujet de l'économie « grise », de penser à « développer l'acceptation et l'usage des nouvelles technologies par les seniors ». À condition aussi, comme le veut la charte de la Silver Valley, de ne pas occulter les questions éthiques soulevées par les caméras et autres partages des données personnelles liées à l'innovation en matière d'assistance aux personnes.