@iledefrancefr

@GroupeLaPoste Bonjour, suivez-nous désormais sur le compte officiel @iledefrance. Merci ;)
@93600INFOS Bonjour, suivez-nous désormais sur le compte officiel @iledefrance. Merci ;)

Envoyer un tweet

La rédaction

Auschwitz 1945-2015 : un cours d’Histoire

À visionner en quatre épisodes, le voyage d'une classe de lycéens franciliens à Auschwitz en décembre dernier.

Le 27 janvier 1945, le camp d’extermination nazi d’Auschwitz-Birkenau, en Pologne, était libéré par l’Armée Rouge. En cinq ans, cette usine de mort aura exterminé plus d’un million de personnes, dont 90% de Juifs. Les années qui suivirent, la quasi-totalité des rescapés se sont tus. Impossible de raconter. Impossible, aussi, d’être entendus. En 2015, ces survivants sont désormais peu nombreux, et rares sont ceux qui ont la force de transmettre cette histoire, et encore moins de se rendre sur place pour témoigner. Le devoir de mémoire, si précieux, si fragile, va-t-il perdurer ? Les mots « solution finale », « Zyklon B », « Kapos » parlent-ils encore aux jeunes générations ?

Depuis 15 ans, le Mémorial de la Shoah et la Région Île-de-France travaillent côte à côte pour transmettre, expliquer. Expositions, projections de films, parcours franciliens pour découvrir les camps annexes de Drancy (93) ou le Mémorial, et visites d’étude à Auschwitz se succèdent, inlassablement.

Le 3 décembre dernier(1), 140 jeunes Franciliens, lycéens et apprentis, ont ainsi pris la direction de la Pologne.  Une consigne : « se munir de vêtements chauds et de chaussures adaptées au froid et à la marche. » Rendez-vous est fixé à Roissy, à 5h45. Le transfert Cracovie-Auschwitz se fera en car. Retour à Paris à 23h15. Une journée exceptionnelle. À leurs côtés, Yvette Lévy. Une ancienne déportée.

Nous les avons suivis.

Épisode 1 : en classe

Dans le contexte actuel, les professeurs sont conscients qu’il est parfois compliqué d’enseigner la Shoah. Mais les réactions des élèves sont variées. La prise de conscience des jeunes passe d'abord par une étude des faits historiques et par un vaste travail en classe. Analyses de récits et de textes historiques, dessins et représentations graphiques personnelles… L'étude commence bien avant le voyage en Pologne.

 

Épisode 2 : au mémorial

Au Mémorial de la Shoah à Paris, une guide-historienne sensibilise les élèves à la Shoah en France, mais aussi  plus largement au concept de génocide, en revenant sur l’exposition récente consacrée au Rwanda au Mémorial. La visite s’achève avec une émouvante rencontre avec André Berkover, un rescapé d’Auschwitz déporté à l’âge de 14 ans.


 

Episode 3

Décollage à 7h à Paris Charles-de-Gaulle, arrivée à Cracovie, puis autocar jusqu’à la petite ville de Oświęcim, anciennement Auschwitz, pour visiter ce qu’il reste du camp d’Auschwitz-Birkenau. Visite du Musée d’Auschwitz I’après-midi puis retour le soir à Paris. Chronique d’une journée particulière.

 

Épisode 4

Que retenir du voyage ? Élèves et professeurs confrontent ce qu’ils attendaient d’un tel voyage avec les sentiments qu’ils ont éprouvé lors du voyage en Pologne.

 

Le Teasing

 

 

(1) Lors de ce déplacement, se trouvaient des élèves des lycées Suzanne-Valadon (Paris 18e), Hector-Guimard (Paris 19e), Marguerite-Yourcenar (Morangis, 91), Henri-Poincaré (Palaiseau, 91), Richelieu (Rueil-Malmaison, 92), La Lorraine (Le Raincy, 93) et du CFA AFORPA (Saint-Maurice, 94).

Tags