Entreprendre

Développer une économie robuste, capable de réduire les déséquilibres environnementaux et territoriaux et faisant appel à toutes les ressources de l’innovation technologique, sociale et organisationnelle, voilà le cap que la Région s’est fixé.

Le renforcement des PME-PMI d’Île-de-France

C’est en musclant le tissu des petites et moyennes entreprises et industries franciliennes que la Région rend possible l’existence d’un écosystème local innovant et créateur d'emplois. Comment ? En encourageant à la fois leur création, leur transmission et leur reprise, mais aussi leur croissance, par des outils et moyens adaptés, particulièrement dans le secteur de l’industrie en facilitant leur transition écologique et sociale.

Quelques leviers

•    Le soutien au développement des PME-PMI : la Région déploie une gamme très complète de financement du développement des PME-PMI : capital-risque au travers de fonds régionaux dont elle est actionnaire (comme par exemple Île-de-France Capital, garantie d’emprunt Oséo et prêts participatifs. Elle soutient fortement également le développement des PME-PMI à potentiel de développement grâce à son concours PM’up.

•    Le soutien à la création et à la transmission : pour favoriser l’émergence d’une génération nouvelle d’entrepreneurs, et répondre aux problématiques de transmission d’entreprises dans les 10 prochaines années, la Région mobilise une gamme de financements au bénéfice des TPE et PME-PMI tels que les prêts d’honneur création, la garantie d’emprunt-transmission ou le Contrat de développement investissement Île-de-France. Par ailleurs, elle soutient la Bourse de la transmission-reprise des TPE artisanales et anime le portail Creersaboîte.fr.

•     « Paris-Région Entreprises » est une offre d’accompagnement proposée aux PME franciliennes par l’Agence régionale de développement, le Centre francilien de l’innovation, Le Lieu du design et la Fonderie. Une expertise et un accompagnement personnalisés sont proposés aux entreprises, afin d’accompagner un programme de développement stratégique intégrant une démarche « design », un développement numérique, un développement international ou encore un parcours résidentiel en s’inscrivant dans une démarche de transformation écologique et sociale.

•    La promotion de léconomie sociale et solidaire (ESS) : la Région favorise l’émergence d’une génération nouvelle d’entreprises sociales et solidaires. Elle a fait du renforcement des capitaux permanents des entreprises de l’ESS et du soutien des initiatives socialement innovantes l’une de ses priorités.

•    L’accompagnement à l’international : la Région accompagne les PME franciliennes à l’international notamment par le soutien direct proposé dans le cadre de PM’up. Les points d’appui internationaux animés par l’ARD (Chine, Amérique du Nord et Israël) sont autant de vecteurs opérationnels de soutien aux entreprises franciliennes.

•    Le soutien aux réseaux et aux clusters : l’intervention régionale est concentrée sur les « filières » considérées comme stratégiques et disposant d’atouts d’excellence en Île-de-France (en recherche et déveoppement, en potentiel de développement, en termes d’enjeux urbains…). À savoir la santé, la mobilité et l’efficacité énergétique.

•    L’immobilier d’entreprise : pour aider les entreprises à s’installer ou à s’agrandir, la Région développe une offre immobilière adaptée tenant compte du parcours de l’entrepreneur tout en favorisant le regroupement des entreprises sur de grands territoires économiques (création d’écoparcs/écopôles).

•    Maximilien : pour faciliter l’accès des PME à la commande publique et ainsi développer leur activité, la Région a entre autres déployé un portail numérique des marchés publics franciliens.

 

Valoriser le potentiel d’innovation de la région

Le soutien à l’innovation sous toutes ses formes (technologique, sociétale, de process, de marketing, de design…) est une priorité régionale. Aussi la Région déploie-t-elle des soutiens aux différentes stades de l’innovation (aides à la maturation et à l’incubation, aides à l’innovation responsable, expérimentation, prototypes, projets collaboratifs de recherche et développement...) et s’appuie sur les relais et structures incontournables dans la diffusion de l’innovation et son accompagnement (pôles de compétitivité, clusters, structures interfaces).

 

Quelques axes d’action de la Région

•    Favoriser l'éclosion de nouvelles entreprises : en vue de passer le cap de la création d’entreprises, les incubateurs jouent un rôle déterminant. Leur nombre en Île-de-France est conséquent, mais ces structures nécessitent d’être mieux financées avec une offre plus intégrée au regard des besoins multiples des jeunes pousses.

•    Soutenir l'excellence numérique francilienne : le numérique constitue un moteur de l’innovation, un levier de la croissance et du développement durable. En conséquence, la Région renforce son soutien aux pôles de compétitivité et aux projets novateurs, et contribue au développement des technologies numériques au service de l’environnement. Elle a par ailleurs créé en 2012, en remplacement de l’Artesi, l’agence régionale du numérique, la Fonderie.
 
•    Rapprocher le monde de la recherche et de l’entreprise : pour ce faire, favoriser les collaborations entre entreprises et académiques, valoriser les travaux issus de la recherche et sensibiliser les chercheurs à l’entrepreneuriat sont nécessaires. La Région apporte donc son soutien à des projets menés en collaboration entre entreprises et laboratoires, à des lieux dédiés à la maturation/incubation des projets avec un accompagnement appuyé de leurs initiateurs. Elle développe ainsi de manière générale des actions novatrices en faveur de la valorisation de la recherche.

•    Mener une politique d’expérimentation ambitieuse : l’innovation se situe au croisement de la recherche, des enjeux sociétaux et des attentes des Franciliens. Dès lors, l’expérimentation est le meilleur moyen pour identifier ces croisements. La Région a ainsi lancé AIXPé en septembre 2012, une aide originale qui permet aux projets des entreprises d’être testés grandeur nature auprès d’usagers « réels ».

Le développement solidaire des territoires

Les disparités sociales très profondes en Île-de-France comme dans toute grande métropole se traduisent par des disparités territoriales particulièrement marquées, qui sont autant de freins à la cohésion sociale, au dynamisme et à l’attractivité de la région. Or les territoires sur lesquels résident les populations les plus fragiles sont également ceux où les atteintes à l’environnement et au cadre de vie sont les plus prégnantes.

L'action de la Région pour le développement solidaire des territoires se décline autour de :

•    L’aménagement numérique au service de la performance durable : la responsabilité de la Région est d’accroître le potentiel numérique de son territoire en encourageant le déploiement des infrastructures de très haut débit et l’équipement des lieux publics. De plus, considérant les avantages apportés aux salariés, aux collectivités et aux entreprises par le télétravail, la Région soutient la création d’espaces de coworking et de télécentres.

•    L’approfondissement des Pactes pour l’emploi, la formation et le développement économique : dispositif mis en place 2007, les pactes sont des contrats conclus entre la Région et les acteurs locaux d’un territoire, qui visent des objectifs précis en matière de développement économique, d’innovation, de formation professionnelle, d’apprentissage ou encore d’emploi. Devenus en 2012 les pactes pour le développement des territoires, 16 pactes ont été signés, dans lesquels la Région a déjà investi plus de 260 millions d’euros. Pour rester efficaces, la conclusion de ces pactes s’est restreinte à des territoires stratégiques définis par le futur Schéma directeur de la région Île-de-France (Sdrif). Lorsque les 11 autres pactes – en préparation – seront signés, près de 80% du territoire francilien, et 9 à 10 millions de ses habitants, seront couverts par ce dispositif.

•    Un développement local au service de la lutte contre les inégalités sociales : la Région encourage particulièrement les projets bénéficiant aux quartiers les plus défavorisés. Les bus de l’entrepreneuriat, les Points d’accueil pour la création d’entreprises, les microcrédits, les conventions d’affaires sont autant de solutions concrètes pour stimuler le développement économique des quartiers. Elle inscrit également son action dans une logique de relocalisation de l’économie. Ainsi, en portant le projet d’un développement articulé autour de circuits courts agricoles, elle facilite l’émergence d’économies locales résilientes et créatrices d’emplois locaux.

 

 

 

 

Les rencontres territoriales de l’économie :
De mars à juin 2014, 8 rencontres territoriales et une rencontre régionale de synthèse ont réuni les acteurs économiques de chaque département francilien. Leur objectif : dresser un premier bilan de la mise en œuvre de la SRDEI à l’échelle des territoires et amorcer une réflexion sur le développement, en particulier industriel, de la Région pour les années à venir.
 Consulter les comptes rendus de ces 8 rencontres territoriales ainsi que celui de la rencontre régionale du 24 juin. 
Recensement 2013 des aides économiques versées en Île-de-France
.pdf 140.73 Ko