Créer, bouger, se divertir

Culture, patrimoine, loisirs divers, sport… L’Île-de-France offre une palette d’activités que la Région s’attache à rendre accessibles au plus grand nombre.

Culture

Spectacle vivant, cinéma, livre : la Région soutient la création et encourage sa découverte. Elle agit pour la construction, la rénovation ou l’équipement de salles de spectacle, théâtres, écoles de musique, médiathèques, musées...

En 2012, le conseil régional a adopté un nouveau dispositif, les Fabriques de culture, qui soutient les structures dédiées à la création artistique, offrant aux créateurs, dans la cadre d’un projet défini (spectacle vivant, arts visuels, arts numériques, littérature, cinéma et/ou audiovisuel), du temps de travail dans des espaces adaptés. 15 conventions pluriannuelles ont été conclues.

Cinéma et audiovisuel

La Région Île-de-France est la 1re collectivité de France pour le financement du cinéma et de l’audiovisuel. Depuis 2001, 800 œuvres ont ainsi été soutenues pour un montant global de 135,6 millions d’euros. Dans le cadre de sa politique en faveur du cinéma et de l’audiovisuel, la Région met en œuvre différents dispositifs de soutien : aide à la production d'œuvres utilisant de manière significative les industries techniques franciliennes, aide à l’écriture de scénario, aide après réalisation.

Elle finance par ailleurs la modernisation des cinémas franciliens classés art et essai, et l’équipement numérique des salles. Elle assure auprès des lycéens une mission d’éducation à l’image avec les dispositifs régionaux Lycéens et apprentis au cinéma et ‘Ciné-clubs’.

Enfin, la Région, qui soutient une quarantaine de manifestations cinématographiques, est également à l’origine de la création du Festival international du film d’environnement (Fife), qui tous les ans, propose gratuitement une sélection de courts et longs métrages, documentaires, web-documentaires et films d’animation.

Spectacle vivant

Créé en 2005, le dispositif Conventions de permanence artistique et culturelle  (PAC) vise à soutenir, à travers des conventions triennales, des projets de territoire, menés en Île-de-France par des compagnies ou des lieux, dans tous les champs artistiques du spectacle vivant.

En 2012, 262 structures ont bénéficié de la permanence artistique et culturelle, dont 141 équipes artistiques, 115 lieux et neuf opérateurs.

Quant aux musiques actuelles et amplifiées, elles sont aidées notamment via des suventions à des festivals (près de 50 soutenus en 2012), à des résidences d’artistes, aux disquaires indépendants… Enfin, la Région soutient les pratiques musicales et théâtrales amateurs chez les lycéens.

Le livre et la lecture

L’Île-de-France concentre les trois quarts de l’édition française. Le livre bénéficie, depuis 2006, d’une politique volontariste de la Région : construction de médiathèques, aide aux manifestations littéraires, aux libraires et éditeurs indépendants, organisation de résidences d’écrivains…

Arts plastiques et numériques

La Région accompagne chaque année des actions de diffusion et des manifestations dans le domaine des nouveaux médias et de l’art contemporain. Parmi les projets et les lieux soutenus, la Région accompagne les lieux de diffusion de l’art contemporain en Île-de-France, dont La Galerie à Noisy-le-Sec (93), le Centre photographique d’Île-de-France à Pontault-Combault (77), le Crédac à Ivry-sur-Seine (94) ou TRAM,  le réseau des centres d’art en Île-de-France.

En 2012, 51 projets ont été aidés au titre du fonctionnement sur le secteur des arts plastiques et numériques dont une dizaine de manifestations récurrentes comme le Festival Exit à la MAC de Créteil (94), le salon Jeune création au CentQuatre à Paris ou la Biennale d’art contemporain de Gonesse (95).

Patrimoine et tourisme

Avec 45 millions de visiteurs en 2011, la destination touristique « Paris Île-de-France » est celle qui accueille le plus de visiteurs dans le monde. Le tourisme y représente 17,7 milliards d’euros de chiffres d’affaires annuel, 70.000 entreprises et 600.000 emplois.

La Région s’applique à développer cette attractivité. D’une part, en ouvrant des points d’accueil et d’information du comité régional de tourisme : Disneyland (77), Roissy Charles-de-Gaulle (93), Versailles (78) et Orly (94). D’autre part, grâce au Fonds-de-developpement-touristique-regional, qui soutient des dossiers très divers : hébergement de qualité, accessibilité aux personnes handicapées, tourisme fluvial… Les projets doivent répondre à des exigences de développement durable. Ce fonds est aussi bien ouvert aux associations qu’aux collectivités locales, établissements publics…  

Le patrimoine francilien, réputé dans le monde entier, contribue à l’identité et au rayonnement de l’Île-de-France. Le service Patrimoines et Inventaire étudie systématiquement, et selon une méthodologie nationale, tous les patrimoines, exceptionnels comme ordinaires, sur une période qui va du Ve siècle à l’époque contemporaine : édifices publics, privés ou religieux, patrimoine rural ou industriel… Avec ses 65.000 dossiers et quelque 140.000 photographies, il constitue la plus importante documentation sur le patrimoine francilien. Il gère les crédits de construction et de réhabilitation du patrimoine dans le cadre du Schéma directeur de la région d’Île-de-France.

Sports

Avec 19.300 clubs et plus de 2,5 millions de licenciés, l’Île-de-France est bien la première région sportive française. Sport scolaire et universitaire, sport féminin, sport pour les seniors ou pour les personnes en situation de handicap, la Région soutient le sport pour tous !

Elle finance notamment les ligues et comités régionaux, les équipements sportifs (piscines, terrains synthétiques, achat de matériel handisport…), la formation des sportifs, des encadrants et des 271.000 bénévoles du sport dans les clubs.

Chaque année, 70.000 chèques TransPort permettent de régler les frais de déplacement des équipes de jeunes de 13 à 18 ans, issus de plus de 2.500 associations sportives.

Le dispositif Ambassadeurs du sport fait découvrir aux jeunes l’univers et les valeurs de l'olympisme par le biais de sportifs franciliens de haut niveau ayant participé aux Jeux olympiques et paralympiques.

L’Île-de-France se positionne également comme territoire d’accueil de délégations sportives étrangères issues des pays francophones, ou dans lesquels la Région a signé des accords de coopération prioritaire. Une occasion d’échanges fructueux entre athlètes de haut niveau franciliens et étrangers, mais aussi avec les habitants…

Enfin, grâce à la conférence régionale du sport ouverte en décembre 2011, en lien avec le Comité national olympique et sportif français (CNOSF), responsables sportifs, experts et élus débattent et formulent des propositions pour un meilleur développement économique, social et culturel du sport en Île-de-France.

Loisirs

La Région est propriétaire des 12 bases de plein air et de loisirs franciliennes, et responsable de leur équipement, de leur entretien et de leur sécurité. Elles représentent  plus de 3.000 hectares de verdure et d’eau, accueillent près de 10 millions de visiteurs par an, et proposent des dizaines d’activités : golf, équitation, kayak, rafting, natation, escalade…

Infos sur les bases de loisirs franciliennes  :
Site Internet : www.bases-loisirs-iledefrance.fr
Publication : Guide des bases de loisirs 2013

La Région s’appuie sur les parcs naturels régionaux (PNR) pour accompagner les territoires ruraux et périurbains. Les PNR participent à l’aménagement du territoire, à la gestion des richesses naturelles (patrimoine bâti, paysages, lutte contre les pollutions) et contribuent à un développement économique, social et culturel qui réponde à des objectifs environnementaux.

L’Île-de-France compte aujourd’hui quatre PNR (Haute Vallée de Chevreuse, Gâtinais français, Vexin français, Oise-Pays de France) et un cinquième est en cours de création : le PNR de la Brie et des Deux Morin.